La bioéthique, nouvelle question sociale

Tous les mois, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale chrétienne et l’actualité, au micro de Paul Keil sur RCF Jerico Moselle.

Chronique du 19 février 2018.

Le 18 janvier se sont ouverts les « États-généraux de la bioéthique » : plusieurs mois de consultation et de débat pour « recueillir de la façon la plus objective possible l’ensemble des avis de la société » sur les grands thèmes de bioéthique, dans la perspective d’une révision de la loi en fin d’année.

Cette démarche suscite un intérêt marqué chez Lire la suite…

Le monde, entre globalisation et autonomie

 

Par Jean-Pierre Rosa 

L’actualité récente nous offre plusieurs exemples d’une contradiction inhérente à nos sociétés modernes : le mouvement vers la globalisation s’accompagne curieusement d’un mouvement quasi inverse vers l’autonomie qui peut pousser à la scission et à la fragmentation. Ces deux mouvements sont-ils conciliables ? Et si oui comment ? Telle est sans doute une des grandes affaires de notre temps.

Du côté de l’autonomie, la Corse a récemment fait parler d’elle à l’occasion du voyage sur place du Président Macron. Le conflit est circonscrit, le Président a pris la peine de choisir une date symbolique – le jour anniversaire Lire la suite…

Insémination artificielle avec donneur : quand le génome parle

 

Par Mathieu Monconduit
L’accès aisé à la connaissance du génome couplé aux apports d’internet vient de donner un sérieux appui aux personnes nées après insémination artificielle avec donneur de gamètes (IAD), et pouvant être en recherche de leur filiation génétique. Jusqu’à présent, dans le cadre de leurs missions de collecte et de conservation des gamètes, spermatozoïdes ou ovocytes, les CECOS (Centre d’étude et de conservation des œufs et du sperme) garantissent l’anonymisation des donneurs. En France, sur le modèle des dons de sang, ce don est gratuit et le donneur ne connait pas les destinataires de son don délivré ensuite dans un cadre précis, défini par la Loi, Lire la suite…

Niveau de vie et temps de travail

 

Par Paul Champsaur

Les Etats-Unis ont un PIB ou une consommation par tête supérieurs d’environ 30% à ceux de la France ou de la Zone Euro. Les Etats-Unis ont plus de ressources naturelles et les meilleures universités. Leur recherche scientifique surpasse celle de l’Europe et les très grandes entreprises dans les nouvelles technologies sont
américaines. On s’attendrait donc à ce que la productivité mesurée par le PIB par heure travaillée y soit supérieure et que la différence explique largement l’écart des niveaux de PIB par tête. Ce n’est pas le cas : la  Lire la suite…

Adopte un mec

 

Par Jérôme Vignon

Depuis quelques semaines les murs de nos villes ont vu fleurir une affiche dont la sobriété contraste avec la frivolité. On y célèbre « l’App(lication) de rencontres la plus possédée par les Françaises ». Sûr de sa notoriété l’annonceur ne dit pas son nom et se contente d’afficher son logo en mode signalétique d’aéroport : une ménagère qui pousse dans son caddy de supermarché un homme qu’elle a choisi dans les gondoles de l’App, et qu’on devine jetable vu son allure de pantin. Rien ne manque en effet sur le site Adopteunmec, Lire la suite…

Entreprise et bien commun

Tous les mois, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale chrétienne et l’actualité, au micro de Paul Keil sur RCF Jerico Moselle.

Chronique du 19 janvier 2018.

L’année 2017 a été marquée par la réforme du code du travail avec les ordonnances signées en septembre. En 2018, cette réforme se poursuit. Le gouvernement veut modifier « l’objet social » de l’entreprise. Il s’agit concrètement de compléter les deux articles du Code civil qui définissent ce qu’est une entreprise. Aujourd’hui ces articles limitent l’objectif de l’entreprise à l’intérêt des associés. Il est question d’y ajouter les autres parties prenantes : salariés, collaborateurs, donneurs de crédit, fournisseurs etc.

C’est dans ce contexte que le gouvernement vient de confier une mission à Nicole Notat, l’ancienne dirigeante de la CFDT, et à Jean-Dominique Sénard, le président du groupe Michelin. Le nom de cette mission, « Entreprise et bien commun », parlera évidemment à ceux qui sont attachés à la doctrine sociale. Lire la suite…

Encore le voile !

Par Jean-Pierre Rosa 

 

Aéroport de Londres, 16 heures. Le voyage a été long depuis le Pacifique. Un dernier passage à la sécurité et nous allons pouvoir embarquer pour Roissy. Il y a du monde, comme d’habitude, aux portiques et aux glissières où l’on dépose son bagage à main, ses papiers, son ordinateur, son manteau, ses clés en attendant les ultimes vérifications… Assez loin devant moi un couple fait la queue. Lire la suite…

La participation associative

Par Paul Champsaur 

Le monde des associations est très hétérogène. Je ne traiterai que des associations classiques, fonctionnant essentiellement par et pour leurs adhérents. Sont donc exclues les structures associatives qui auraient pu adopter un autre statut : Lire la suite…

Pour une année « intranquille »

 

Par Dominique Quinio, présidente des Semaines sociales de France

« Nous, les intranquilles ». C’est le magnifique titre d’un film réalisé par Nicolas Contant avec le groupe cinéma du centre Artaud autour de la maladie psychiatrique, de la folie. Un titre que l’on a envie de rapprocher d’une phrase du pape François dans la Joie de l’Evangile (2013) : « une foi authentique – qui n’est jamais confortable et individualiste – implique toujours un profond désir de changer le monde, de transmettre des valeurs, de laisser quelque chose de meilleur après notre passage sur la Terre. Nous aimons cette magnifique planète où Dieu nous a placés, et nous aimons l’humanité qui l’habite, avec tous ses drames et ses lassitudes, avec ses aspirations et ses espérances, avec ses valeurs et ses fragilités ». Intranquille, inconfortable.

Dieu sait que les propos du pape ne sont pas  Lire la suite…

La neutralité du net

Tous les mois, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale chrétienne et l’actualité, au micro de Paul Keil sur RCF Jerico Moselle.

Chronique du 22 décembre 2017.

 

Pour cette dernière chronique de l’année, je voudrais m’arrêter sur un sujet qui est passé, à mon sens, un peu trop inaperçu, alors que ses conséquences sont considérables : ce qu’on appelle la « neutralité du net » et, en l’occurrence, sa fin possible. Lire la suite…