Heureux les sobres Ceras

Forum des Initiatives du Ceras – Heureux les sobres !

Tribune du Ceras

Le changement climatique fait déjà son œuvre, les liens sociaux se fragilisent : face à de tels défis, chacun peut éprouver une certaine impuissance. Pourtant, « nous chrétiens, avons les meilleures raisons de nous mobiliser : non pas la peur mais l’espérance qui jaillit de notre regard sur le Création » plaide Fabien Revol (La Croix du 27/03/2015). Entrer dans une dynamique d’espérance en analysant Lire la suite…

famille

La famille d’aujourd’hui

Par Paul Champsaur
Le phénomène frappant c’est la baise du nombre de personnes par ménages. Le nombre moyen était de 3 il y a une quarantaine d’années. Il tend aujourd’hui vers 2. Du coup l’accroissement du nombre de ménages est plus rapide que celui de la population et contribue à la demande de logements. Les ménages (28 millions) sont répartis en trois groupes à peu près égaux : les ménages comptant au moins 3 personnes, les ménages de 2 personnes, le plus souvent un couple, enfin les ménages d’une personne seule. Le vieillissement n’y est pour rien car les couples âgés vivent plus longtemps ensemble avant veuvage. La principale raison c’est la réticence plus grande de nos compatriotes à s’installer en couple, puis la rupture plus fréquente de celui-ci. Lire la suite…

pluie-de-billets-de-banque-argent-810x543

ISF : ruissellement ou réinvestissement ?

Tous les mois, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale chrétienne et l’actualité, au micro de Paul Keil sur RCF Jerico Moselle.

Chronique du 20 octobre 2017.

 

Depuis que le président Macron a confirmé la suppression de l’Impôt de solidarité sur la fortune, on a beaucoup reparlé de la « théorie du ruissellement ». Cette théorie, appliquée notamment par l’administration Reagan au début des années 80, entend provoquer une relance de la croissance en allégeant la fiscalité imposée aux plus hauts revenus. L’argent ainsi rendu aux plus riches est censé, par la consommation ou l’investissement, redescendre progressivement – comme un ruissellement – à travers tout le système économique, pour finalement profiter à tous. Lire la suite…

mondialisation et fiscalité

Mondialisation, entreprises et institutions

Par Paul Champsaur

La mondialisation diminue le pouvoir des Etats. Ce sont les acteurs de celle-ci, le plus souvent privés qui y gagnent. Les domaines concernés sont nombreux : environnement, régulation financière, lutte contre la fraude, placements des riches particuliers, fiscalité…

Je prendrai l’exemple de la fiscalité sur les grandes entreprises. L’internationalisation croissante de celles-ci leur donne la possibilité de payer de moins en moins d’impôt. Elles peuvent faire apparaître une grosse part de leurs bénéfices mondiaux dans les pays où la fiscalité est faible. Les États-Unis Lire la suite…

système de santé français

La Sécu, jusqu’où ? Quelle solidarité et quel soin pour notre système de santé ?

Par Mathieu Monconduit

Paradoxe : les Français sont extrêmement attachés à leur système de santé, mais s’alarment d’une hausse de la CSG et expriment, à l’égard des médecins, de l’industrie pharmaceutique et des vaccins en général une méfiance de plus en plus grande. Seraient-ils prêts à adhérer, aujourd’hui encore, au principe de solidarité qui le fonde ?

Alerte : le personnel soignant manifeste les signes d’un malaise profond (harcèlement, addictions) mais reste attaché à son statut et Lire la suite…

capitale de la culture européenne

La capitale européenne de la culture est-elle à la Silicon Valley ?

Par Antoine Arjakovsky

C’est avec cette question provocante qu’Alain Guillemoles, journaliste à La Croix, a interrogé le 27 septembre dernier au Collège des Bernardins trois personnalités réunies par les Semaines sociales de France et par le Pôle de recherche du Collège des Bernardins : Bruno Racine, écrivain, ancien président de la Bibliothèque Nationale de France ; Hubert Tardieu, conseiller du président d’ATOS ; Henri Verdier, directeur interministériel du numérique et du système d’information de l’Etat français.

Il serait vain de vouloir présenter l’ensemble des réponses qui ont été apportées à cette question par les 3 intervenants au cours d’une soirée qui fut riche en idées. Je retiens pour ma part trois réflexions. Lire la suite…

Miniature businessman on map of Europe. Color tone tuned

Conventions démocratiques : la démocratie, une convention ?

Par Philippe Segretain 

Efficacité  du cadre choisi, le Président de la République sait encadrer son propos, au Louvre lors de son élection ou, cette semaine, à la Sorbonne ; il enracine ainsi la vision qu’il propose dans la pierre, dans le temps long. Pour présenter son projet pour l’Europe cette mise en valeur était légitime.

La démonstration a pu ainsi se dérouler, en mêlant sans ruptures lyrisme et propositions opérationnelles. Elle s’est appuyée sur l’histoire, et sur les mutations que nous vivons. Lire la suite…

school-class-401519_1280

La formation scolaire

Par Paul Champsaur

Notre école primaire et secondaire fonctionne mal. Trop d’élèves ne suivent plus pendant le primaire et décrochent au collège. Ils sortent du système scolaire souvent sans diplôme et en ayant peu appris ; même pas la lecture et l’écriture. Le statut économique, social et culturel des parents a un pouvoir explicatif sur les performances scolaires des enfants nettement plus élevé en France Lire la suite…

fecondation-in-vitro

PMA : la convergence des luttes

Tous les mois, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale et l’actualité, au micro de Paul Keil sur RCF Jerico.

À partir de la chronique du 22 septembre 2017.

 

La nouvelle année s’annonce très intense et les sujets ne manqueront certainement pas où « le trésor le mieux gardé de l’Église », sa doctrine sociale, pourra aider au discernement. Parmi les dossiers de cette rentrée, il y a l’annonce par la Secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, Mme Schiapppa, de l’extension de la procréation médicalement assistée à toutes les femmes, et donc en particulier aux femmes seules ou en couple homosexuel. Lire la suite…

macron Versailles

Hautes ambitions

Par Dominique Quinio

Le temps est compté. Pour le président de la République et l’équipe gouvernementale, il s’agit de convaincre que l ‘été ne sera pas « vacant » ni « vacance » Du très long discours que le président de la République a prononcé à Versailles devant le Congrès, le 3 juillet, que retenir ? Le « bien commun universel », « basculé, transformé, menacé » sur le plan géopolitique ou écologique ? La nécessité de contrebalancer un exercice jupitérien du pouvoir présidentiel, par des contre-pouvoirs réels, notamment en rendant à la justice sa liberté et son autonomie ? Des réformes institutionnelles (moins de parlementaires, une dose de proportionnelle, moins de lois et des lois mieux évaluées, un conseil économique, social et environnemental repensé…) ? La réaffirmation de la valeur du travail pour chaque homme, dans un contexte de chômage de masse ? Le besoin d’une Europe refondée : car « l’Europe, c’est nous », sans nier que le projet européen se trouve fragilisé par la prolifération bureaucratique et le scepticisme.  Un thème cher aux Semaines sociales qui préparent leur Session de novembre : « Quelle Europe voulons-nous ? ». Lire la suite…