macron Versailles

Hautes ambitions

Par Dominique Quinio

Le temps est compté. Pour le président de la République et l’équipe gouvernementale, il s’agit de convaincre que l ‘été ne sera pas « vacant » ni « vacance » Du très long discours que le président de la République a prononcé à Versailles devant le Congrès, le 3 juillet, que retenir ? Le « bien commun universel », « basculé, transformé, menacé » sur le plan géopolitique ou écologique ? La nécessité de contrebalancer un exercice jupitérien du pouvoir présidentiel, par des contre-pouvoirs réels, notamment en rendant à la justice sa liberté et son autonomie ? Des réformes institutionnelles (moins de parlementaires, une dose de proportionnelle, moins de lois et des lois mieux évaluées, un conseil économique, social et environnemental repensé…) ? La réaffirmation de la valeur du travail pour chaque homme, dans un contexte de chômage de masse ? Le besoin d’une Europe refondée : car « l’Europe, c’est nous », sans nier que le projet européen se trouve fragilisé par la prolifération bureaucratique et le scepticisme.  Un thème cher aux Semaines sociales qui préparent leur Session de novembre : « Quelle Europe voulons-nous ? ». Lire la suite…

barkbrief_1.1-fig09_004

Inégalités d’espérances de vie

Par Paul Champsaur

L’espérance de vie à la naissance s’accroît depuis plus d’un siècle d’au moins deux à trois mois par an. La France fait partie des pays ayant la plus forte espérance de vie (82 ans). La mortalité étant maintenant très faible pour les enfants et les jeunes adultes, sa baisse actuelle concerne les personnes âgées. L’écart d’espérance de vie entre les femmes et les hommes, élevé en France, se réduit. Il était de 8,2 ans en 1994. Il est de 6 ans en 2015. On ne sait pas à quel rythme l’espérance de vie continuera à croître à l’avenir Lire la suite…

index

Responsabilité(s)

Par Jérôme Vignon

Le terme de « responsabilité » est sans doute l’un des plus significatifs de ceux qui reviennent dans le discours propre du nouveau président de la République. Son « projet » est construit autour de l’enjeu de conférer une responsabilité à chaque Français, pour que la solution de problèmes globaux ne soit pas seulement renvoyée à des institutions1. Au soir de chacun des deux tours de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron disait mesurer la responsabilité de donner une direction à la vie publique de notre pays pour 5 ans, sachant l’ampleur des désaccords à propos de cette direction. On conçoit, par exemple la responsabilité de faire en sorte que l’Europe redevienne pour une majorité de Français un projet d’avenir. Lire la suite…

16451794648_f54e94c55a_b

Nationalisme climatique

Par Dominique Quinio

S’il est un domaine où Donald Trump, président des Etats-Unis, aurait dû renoncer à son credo favori, « America first » (sa « préférence nationale » à lui), c’est bien celui du dérèglement climatique. En effet, il est impossible de fermer les frontières, de dresser des murs Lire la suite…

Terrosime

Regarder autrement les terroristes potentiels

Par Catherine Belzung

Cette semaine a été particulièrement mortifère avec la succession d’attentats d’abord dans une salle de concert à Manchester (le 22 mai, 22 morts), puis contre des coptes dans la province d’al-Minya en Egypte (le 26 mai, 29 morts) et enfin en Afghanistan (le 27 mai, 18 morts). Comment de tels actes, au cours desquels des enfants et des adolescents ont été visés, sont-ils possibles ? Les terroristes sont-ils des monstres sanguinaires, et donc inhumains ? Ce qui étonne encore davantage est le constat de plus en plus fréquent que les auteurs de ces actes ont grandi dans des familles normales, ont été aimés, choyés, ont eu une scolarité qui ne prédisait en rien le parcours terroriste. Alors, pour mieux comprendre, existe-t-il des données scientifiques Lire la suite…

index

La subsidiarité à l’école

Par Jean-Pierre Rosa

Une des toutes premières mesures annoncée par la gouvernement Macron suscite déjà la polémique et, pourtant, donne aussi de l’espoir : il s’agit de la question des rythmes scolaires. On se souvient que la mise en place de cette réforme – étendue indistinctement à l’ensemble du territoire – avait suscité des réserves, tant de la part des familles que des professeurs … et des municipalités, sommées de trouver un personnel périscolaire, et de le payer…

Lire la suite…

1022637-photomontage-cree-le-17-mai-de-membre-du-gouvernement-d-edouard-philippe

Un autre logiciel politique

Par Dominique Quinio

On ne sait pas si la promesse de renouvellement dans la manière de gouverner (qui ne tient pas seulement à l’âge du capitaine et de ses équipiers) se vérifiera dans la durée. Si l’élection du président sera confirmé par la constitution, à l’issue des législatives, d’une majorité de députés labellisés La république en marche ; s’il aura besoin de l’appui de parlementaires issus des formations classiques décidés à ne pas jouer l’obstruction systématique. Peut- être est-il naïf de penser que l’expérience actuelle n’est pas qu’une stratégie conjoncturelle ; peut-être la preuve sera-t-elle apportée que le « ni de droite, ni de gauche », l’alliance des compétences politiques et civiles ne suffiront à reformer notre pays. Mais refusons le désabusement et faisons le pari de la réussite. Lire la suite…

eglise saint eu

Pour un Islam de France

 

Par Jean-Pierre Rosa

Sur le fronton de l’église Saint-Eustache, à Paris, comme sur celui de la Madeleine, un immense panneau publicitaire s’affiche désormais. Changé régulièrement, il permet de recueillir des fonds pour réaliser les indispensables travaux. Les passants, intrigués, se demandent pourquoi l’Église fait de la pub pour les produits les plus étranges. (La photo ne montre pas la pub…)

Lire la suite…

Contribution_(en_points)_de_la_croissance_des_pays_à_celle_du_monde

La croissance

Par Paul Champsaur

L’histoire économique de l’après-guerre décrit l’affaiblissement progressif mais continu de la croissance. Pendant les 30 années qui ont suivi la libéralisation, la croissance en France et en Europe occidentale fut proche de 5% l’an. Pendant les 30 années après le premier choc pétrolier, elle ne fut plus que d’environ 2% l’an. Ce fut général en Europe occidentale avec une croissance du chômage dans l’Europe du Sud, dont le taux s’établit environ 4% au-dessus de celui de l’Europe du Nord. Depuis la grave crise de 2008, la croissance est plus faible encore : à peu près 0,4% l’an en France et dans la  zone euro sur les 9 ans de 2008 à 2016.

Lire la suite…

Emmanuel_Macron_(3)

Après le second tour

Par Jean Pierre Rosa

Emmanuel Macron est donc notre président. Les résultats du second tour de l’élection présidentielle, attendus, sont tombés. La France sort profondément meurtrie et divisée de cette campagne folle marquée par Lire la suite…