cerveau

Cas de conscience minimale : l’apport des neurosciences

Par Catherine Belzung

L’histoire de la petite Marwa, une petite niçoise de 16 mois hospitalisée en septembre 2016 suite à un virus foudroyant, a une nouvelle fois relancé le débat sur la façon d’accompagner des personnes atteintes de lésions neurologiques sévères. Alors que le débat sur le maintien en vie du bébé faisait rage, le Conseil d’Etat a statué le 8 mars 2017, ordonnant la poursuite des traitements, à la grande joie des parents. Qu’en penser ? Est ce bien raisonnable ? Lire la suite…

EXE-AVENIR 16

Le logement, où est le problème ?

Par Paul Champsaur,

La France moyenne est maintenant bien logée. Ont pratiquement disparu les logements sans W.C. intérieur ni installation sanitaire ; ils étaient 15% en 1984. En vingt ans, alors que la taille moyenne d’un ménage baissait, la surface moyenne par logement est passée de 80m2 à 90m2, d’où une augmentation de 30m2 à plus de 40m2 de la surface par personne. En 2013 6% des ménages estimaient leurs conditions de logement insuffisantes, soit environ 4 millions de personnes, contre 13,4% en 1984. Lire la suite…

Justice

Le tribunal des urnes

 Par Dominique Quinio

« En démocratie, c’est le peuple qui donne le pouvoir aux gouvernants (…) Je suis debout devant le suffrage universel ».  Alors qu’il avait affirmé le contraire, le 26 janvier sur TF1, François Fillon a décidé de maintenir sa candidature à l’élection présidentielle en dépit de sa mise en examen dans l’affaire des soupçons d’emplois fictifs concernant son épouse et deux de ses enfants.  « Je m’en remets désormais au seul jugement du suffrage universel », a-t-il dit encore dans le Figaro. Lire la suite…

Perturbateurs_endocriniens

Perturbateurs endocriniens, communication perturbée

Par Jérôme Vignon

Chroniqueuse au Monde, Pascale Ducourtrieux déplorait le 9 mars que « l’on parle si peu d’Europe en France ou en termes si caricaturaux … ». Même si la formule semble étrange de la part d’une journaliste, elle n’en est pas moins juste et traduit l’anxiété qui entoure désormais la parole sur l’Europe dans notre pays. Un récent exemple donne à le méditer.

Mardi 28 fé Lire la suite…

voter ...

Les présidentielles… et le bien commun dans tout ça ?

Par Catherine Belzung

L’approche des élections à la Présidence de la République nous pousse à nous interroger. En effet, comment ne pas perdre le nord dans le contexte très délétère de la campagne électorale que nous subissons ? Comment rester motivé et déterminé à nous intéresser au débat politique, alors que tout nous pousse soit au dégoût (face aux affaires judiciaires en cours), soit à la panique (devant la montée des intentions de vote pour le programme du Front National), soit à une forme d’indifférence (cf le billet sur la PRAF attitude )? Sans doute qu’une solution est de garder notre boussole sur un point de mire : la défense du bien commun. Un cap, qui peut éclairer à la fois notre lecture de la situation et nos choix politiques. Oui mais alors comment voter si notre souci premier est de défendre l’intérêt général? Quels critères mettre en avant? Lire la suite…

Couverture sociale

Un projet pour la santé ?

Par Mathieu Monconduit

La campagne présidentielle incite à la créativité. Stimulés par des propositions décapantes sur la réduction du déficit public et la mise à contribution des acteurs de l’Assurance privée, aiguillonnés par de vieux scandales venus de pollueurs en santé tolérés par l’UE, des engagements concernant la santé sortent des tiroirs, donnant l’impression d’une vaste surenchère. Lire la suite…

Google

ALPHABET, Inc

Par Philippe Segretain

Pour manifester la puissance des logarithmes qu’elle met au bénéfice de chacun une entreprise américaine a été chercher son nom dans la sémantique mathématique : les G de GOOGLE renvoient aux mots savants qui qualifient les données mesurées en giga nombres quand la suite de zéros qui les caractérisent dépassent notre capacité de représentation.

À l’été 2015 cette entreprise a regroupé ses filiales sous un nom : ALPHABET Lire la suite…

maxresdefault

Face à la PRAF-attitude

Par Jean-Pierre Rosa

Le livre de Brice-Teinturier sur la PRAF-attitude (Plus rien à faire, plus rien à foutre, la crise de la démocratie) risque bien d’être le plus noir mais aussi le plus abouti des essais sur la crise de la démocratie. Loin de diagnostiquer dans la crise actuelle une simple défiance, même profonde, comme un Pierre Rosanvallon, il lit dans les multiples sondages politiques de ces dernières années, non plus une colère contre une démocratie confisquée par des élites lointaines et profiteuses, mais la montée de quelque chose de bien plus inquiétant : le désintérêt. Lire la suite…

agric

L’agriculture est en passe de redevenir à la fois un enjeu local et un enjeu global

Par Denis Vinckier

Il n’est pas si loin le temps (Novembre 2014, lors de la seconde conférence internationale sur la nutrition organisée au siège de la FAO à Rome) où le Pape François exhortait à plus de solidarité et d’actions concrètes en faveur de la nutrition mondiale. Selon lui, la lutte contre la faim et la malnutrition reste tout simplement handicapée par la priorité du marché et la prééminence du profit, qui réduisent la nourriture à une chose que l’on peut acheter ou vendre. Cette déclaration somme toute récente, ajoute aux critiques récurrentes des dérives de la spéculation sur les matières premières agricoles. Le Pape François poursuit de la sorte la mobilisation vaticane pour les questions de sécurité alimentaire, « en tant que droit inaliénable », à l’image de son prédécesseur Benoît XVI qui avait notamment appelé à « remettre l’agriculture au cœur d’une nouvelle politique économique, véritable ressource indispensable pour l’avenir ». Lire la suite…

Mendicité aux abords des Grands Magasins et de la gare Saint-Lazare, dans le IX ème arrondissement.

La pauvreté

Par Paul Champsaur

La pauvreté ne se définit pas simplement. La comparaison est essentielle à l’intérieur du pays entre groupes sociaux et dans le temps comme entre pays. Le plus simple c’est la « pauvreté monétaire ». Est pauvre la personne dont le revenu est inférieur à un « seuil de pauvreté ». Pourquoi ne pas le définir comme le revenu permettant d’acheter des quantités minima, définies à priori, de biens et services nécessaires ? Les USA ont essayé cette méthode. Cela n’a pas bien marché. Le seuil avait tendance à baisser sensiblement par rapport aux revenus et le nombre de pauvres à devenir très faible. Aussi l’Europe a-t-elle choisi une autre méthode relative. Le seuil est alors une fraction, disons 60 %, du revenu médian qui sépare la population du pays en deux moitiés égales. Lire la suite…