Tous les articles de

La neutralité du net

Tous les mois, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale chrétienne et l’actualité, au micro de Paul Keil sur RCF Jerico Moselle.

Chronique du 22 décembre 2017.

 

Pour cette dernière chronique de l’année, je voudrais m’arrêter sur un sujet qui est passé, à mon sens, un peu trop inaperçu, alors que ses conséquences sont considérables : ce qu’on appelle la « neutralité du net » et, en l’occurrence, sa fin possible. Lire la suite…

Paradise papers : le légal et le moral

Tous les mois, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale chrétienne et l’actualité, au micro de Paul Keil sur RCF Jerico Moselle.

Chronique du 17 novembre 2017.

 

Le « Consortium international des journalistes d’investigation » (ICIJ) a commencé ce mois-ci, sous le nom de « paradise papers », une série de révélations sur des opérations « d’optimisation fiscale ». Et ce qui me frappe dans ces affaires, c’est la ligne de défense des personnes mises en cause. À chaque fois ou presque, la justification est la même : « c’était légal ». Lire la suite…

ISF : ruissellement ou réinvestissement ?

Tous les mois, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale chrétienne et l’actualité, au micro de Paul Keil sur RCF Jerico Moselle.

Chronique du 20 octobre 2017.

 

Depuis que le président Macron a confirmé la suppression de l’Impôt de solidarité sur la fortune, on a beaucoup reparlé de la « théorie du ruissellement ». Cette théorie, appliquée notamment par l’administration Reagan au début des années 80, entend provoquer une relance de la croissance en allégeant la fiscalité imposée aux plus hauts revenus. L’argent ainsi rendu aux plus riches est censé, par la consommation ou l’investissement, redescendre progressivement – comme un ruissellement – à travers tout le système économique, pour finalement profiter à tous. Lire la suite…

PMA : la convergence des luttes

Tous les mois, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale et l’actualité, au micro de Paul Keil sur RCF Jerico.

À partir de la chronique du 22 septembre 2017.

 

La nouvelle année s’annonce très intense et les sujets ne manqueront certainement pas où « le trésor le mieux gardé de l’Église », sa doctrine sociale, pourra aider au discernement. Parmi les dossiers de cette rentrée, il y a l’annonce par la Secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, Mme Schiapppa, de l’extension de la procréation médicalement assistée à toutes les femmes, et donc en particulier aux femmes seules ou en couple homosexuel. Lire la suite…

Des temps nouveaux pour la subsidiarité ?

Tous les 15 jours, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale et l’actualité, au micro de Paul Keil sur Radio Jérico.

Chronique du 4 juillet 2017.

 

L’interminable séquence électorale, commencée avec les primaires, s’est enfin achevée avec les législatives qui ont donné au nouveau Président une majorité qui pourrait faire pâlir de jalousie certains chefs d’état parmi les plus autoritaires. À charge pour lui désormais d’en faire le meilleur usage au service de la nation.

C’est peu dire que les attentes sont fortes. Les circonstances sont exceptionnelles, le sentiment de délitement des institutions est profond, comme en atteste l’abstention devenue majoritaire aux dernières élections. Dans un tel contexte, il faut espérer une action forte du nouvel exécutif, qui pour beaucoup, ne saurait prendre que la forme d’une volonté puissante, avec un mouvement impulsé d’en haut et s’appliquant à l’ensemble du pays – d’autant plus avec un président « jupitérien ». Nous avons en France une culture de l’État centralisé et une conception de notre République, « une et indivisible », où il ne saurait y avoir « deux poids et de deux mesures ». Lire la suite…

Donald Trump et Laudato Si

Tous les 15 jours, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale et l’actualité, au micro de Paul Keil sur Radio Jérico.

À partir de la chronique du 19 juin 2017.

 

Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour que le président américain Donald Trump tienne l’une de ses promesses de campagne, en annonçant, le jeudi 1er juin, que les États-Unis sortaient de l’accord de Paris sur le climat.

Cette déclaration a suscité aussitôt des réactions indignées à travers le monde et les articles se sont multipliés dans la presse et sur internet pour traquer les approximations, sinon les erreurs, du discours. Sur le plan politique, certains ont pu y voir un « mal pour un bien », puisque cette décision entraînait, en sens inverse, une réaffirmation par de nombreux responsables de leur engagement pour le climat dans le cadre de l’accord signé à l’issue de la COP 21. Lire la suite…

Rugby, travail et capital. À qui appartient (vraiment) une entreprise ?

Tous les 15 jours, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale et l’actualité, au micro de Paul Keil sur Radio Jérico.

À partir de la chronique du 9 mai 2017.

Aujourd’hui, nous partons en Ovalie, mais nous n’allons pas beaucoup parler de sport. Il y a bien longtemps que le rugby n’est plus ce sport amateur qui regardait avec consternation les errements du football business. Le professionnalisme est passé par là et les grands clubs sont aujourd’hui des entreprises à part entière, le plus souvent des Sociétés anonymes sportives professionnelles (SASP), un statut très proche des sociétés commerciales classiques, qui permet par exemple de distribuer des dividendes aux actionnaires. Lire la suite…

Il faut choisir

Tous les 15 jours, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale et l’actualité, au micro de Paul Keil sur Radio Jérico.

A partir de la chronique du 25 avril 2017.

Les dés sont jetés. Le verdict du premier tour est tombé, désignant les deux candidats entre lesquels les Français devront choisir le futur président de la République : Emmanuel Macron ou Marine Le Pen.

C’est un vrai choix devant lequel se trouvent les Français, selon des lignes de clivage peut-être plus significatives désormais que l’opposition traditionnelle gauche-droite. Les deux personnalités sont aussi diamétralement opposées que leur vision de la France et leurs intentions pour conduire le pays – qu’il s’agisse de l’Europe, de la régulation économique et du rôle de l’État, de la protection sociale, du travail ou bien sûr de la situation des étrangers et de l’immigration.

Lire la suite…

Voter, une invitation à un engagement critique

Tous les 15 jours, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale et l’actualité, au micro de Paul Keil sur Radio Jérico.

A partir de la chronique du 11 avril 2017.

« Et maintenant, pour qui voter ? » C’est une question que se posent sans doute beaucoup d’électeurs français à quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle. Malgré le nombre élevé de candidats, la question reste entière pour beaucoup.

Le casse-tête n’est pas moins difficile pour les chrétiens qui se réfèrent à la doctrine sociale. Il y a longtemps qu’ils ont renoncé à chercher « le » candidat qui serait en accord parfait avec ladite doctrine. Pourtant, l’invitation du Magistère de l’Église à prendre part à l’élection est sans ambiguïté : « La soumission à l’autorité et la coresponsabilité du bien commun exigent moralement le paiement des impôts, l’exercice du droit de vote, la défense du pays ». (CEC 2240)

Mais alors, comment fait-on ? Lire la suite…

La clause Molière et le travail des étrangers

Tous les 15 jours, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale et l’actualité, au micro de Paul Keil sur Radio Jérico.

A partir de la chronique du 28 mars 2017.

La « clause Molière » est née de l’action d’un élu local, adjoint au Maire d’Angoulême. Son objectif était de lutter, dans le cadre des marchés publics, contre le système des « travailleurs détachés », qui permet de contourner le droit du travail français en mobilisant des travailleurs issus d’autres pays et qui restent soumis au droit du travail de leur pays d’origine – ce qui constitue une forme assez redoutable de dumping social.

Pour ce faire, il a inséré dans les marchés publics une clause qui exige que tous les travailleurs mobilisés sur le chantier parlent français, la langue de Molière – d’où son nom. Lire la suite…