Tous les articles de la catégorie Santé

illus2-1

Arrêté sur le sang d’un cordon : l’anti-jugement de Salomon

Par Jean-Pierre Rosa

Le Tribunal de Grande Instance de Grasse vient d’autoriser le 21 novembre dernier un couple à faire conserver par une biobanque privée britannique le sang du cordon ombilical de leur enfant – une petite fille née le 14 décembre. Cette conservation est payante – elle donne lieu à un bénéfice pour la société britannique – et il est stipulé que les cellules conservées ne pourront être utilisées que par les personnes que la famille autorisera à en bénéficier.Ce jugement introduit une brèche dans la loi de bioéthique de 2011 qui avait autorisé le prélèvement et la conservation du sang de cordon ombilical, mais uniquement pour effectuer un don anonyme et gratuit.

Lire la suite…

image002

Don de sang de cordon : promouvoir l’altruisme plutôt que le cynisme commercial

Par Catherine Belzung

Pour la première fois en France, un tribunal (celui de Grasse) vient d’autoriser un couple à faire conserver par une société privée britannique (une biobanque) le sang du cordon ombilical de leur futur enfant (à naître le 18 décembre). L’intérêt ? Pouvoir soigner cet enfant si dans le futur il déclare une maladie qui pourrait être guérie grâce aux cellules souches pluripotentes contenues dans ce sang de cordon. Une médecine préventive en quelque sorte. La famille argumente en effet que plusieurs grands parents du futur bébé sont décédés de cancers digestifs, ce qui expose l’enfant à un risque élevé de déclarer ce type de maladie quand il sera devenu adulte. Et d’espérer que dans le futur, grâce aux éventuels progrès de la science, ces cellules souches pourraient permettre soit de régénérer un tissu malade, soit de récupérer des forces par exemple après une chimiothérapie. Lire la suite…

carte_vitale_anonyme

Un système de santé solidaire?

Par Mathieu Monconduit

Oui , il faut sauver le caractère solidaire de l’Assurance maladie, qui témoigne encore de la volonté de mettre à égale disposition de tous, riches ou pauvres, habitants des villes ou des campagnes, les ressources de soins adaptés à leur état de santé. Oui il y a de nombreuses pistes pour améliorer Lire la suite…

vaccin

Les enjeux éthiques des expériences chez l‘Homme dans un monde globalisé

Par Catherine Belzung

Le 17 novembre dernier, les décrets d’application de la Loi Jardé relative aux recherches faites sur la personne humaine sont enfin parus, 4 ans et demi après le vote de la Loi (mars 2012) : un délai record ! En Europe et en France, ce type d’expériences scientifiques était déjà fort réglementé Lire la suite…

index

Mégapoles, stress social et santé mentale

Par Catherine Belzung

On en parle peu en France mais ces jours ci, plus de 30 000 maires, ministres, hommes politiques et urbanistes du monde entier se sont réunis à Quito (Equateur) pour la 3ème conférence des Nations Unies sur l’Habitat et le développement urbain durable. L’occasion de faire le point sur le bien-être des habitants de nos grandes villes. Lire la suite…

index

Les particules fines, un enjeu de santé publique

Par Jean-Pierre Rosa

Le 21 juin dernier, l’organisme Santé publique France, publiait une étude estimant à 48 000 décès par an l’impact de la pollution atmosphérique par particules fines en France. Soit une perte d’espérance de vie qui se situe entre 9 et 15 mois selon que l’on habite en ville ou dans des zones rurales de densité urbaine faible. Si l’agglomération parisienne rejoignait le peleton de tête des 5 % de communes les moins polluées, le gain d’espérance de vie serait de près de deux ans. Lire la suite…

Sainte-Feyre_médecin

Déserts médicaux, déserts territoriaux

Par Mathieu Monconduit

La répartition des médecins sur le territoire mobilise nos élus de l’Association des petites villes de France (APVF) (1). Qu’a-t-on à répartir ? Il n’y a jamais eu autant de médecins inscrits au Conseil de l’Ordre des médecins Lire la suite…

Transhumanism_h+_2.svg

Quelle frontière entre l’amélioration et l’augmentation ?

Par Stanislas Deprez

Les transhumanistes promeuvent un dépassement de la condition humaine grâce à la technoscience. Ce projet est susceptible de beaucoup de critiques. On peut souligner la distance entre leur prévision et la réalité des technologies existantes. Ou montrer que reculer la mort n’est tout de même pas la détruire. Et rappeler que jusqu’à présent les maladies paraissent toujours avoir un coup d’avance sur la médecine Lire la suite…

870x489_euthanasie.jpg.pagespeed.ce.d-FMoZEsl_

Avec la loi fin de vie, le mal mourir est il guéri?

Par Mathieu Monconduit

Alain Claeys (PS) et Jean Leonetti (LR), co rapporteurs, de la Loi dite « fin de vie »  en ont, chacun, livré leur vision avant le vote final du parlement le 27 janvier. En étant attentif aux passages mis en exergue ou au contraire omis par chacun d’eux Lire la suite…

DR

Modifier génétiquement l’embryon humain ?

Par Catherine Belzung

Modifier génétiquement des embryons et toute leur descendance ? L’idée est non seulement lancée dans quelques esprits, mais déjà en marche concrètement.. En effet, au début de cette semaine, le comité d’éthique britannique (le Human Fertilisation and Embryology Authority) a donné à des chercheurs d’un laboratoire de Londres l’autorisation de modifier génétiquement des embryons humains grâce à une nouvelle technique d’édition du génome : CRISPR-CAS9. Derrière cet acronyme barbare se cache une méthode simple d’utilisation, économique et facile d’accès. Lire la suite…