Tous les articles de

Pour une culture du « prendre soin »

 

Récemment les Ehpad ont fait l’objet de plusieurs articles relatant la difficulté croissante de recrutement de personnel soignant : aides-soignants et infirmières. Mal payés, mal considérés, harassants, ces métiers figurent dans le « top ten » des métiers en tension par l’étude annuelle de Pole emploi.

Faut-il, en cette circonstance,  multiplier par deux le nombre de Lire la suite…

Un service public du rail       

Le conflit à la SNCF risque de durer tant il est emblématique pour les syndicats comme pour le gouvernement. Pour les premiers c’est leur représentativité qui est en cause, c’est-à-dire leur capacité à influencer le cours des choses et à maintenir les fameux avantages acquis. Pour le gouvernement, c’est Lire la suite…

La bioéthique au défi de la pratique médicale et de la politique de l’Europe

Dans tous les débats actuels sur les lois de bioéthique, nous avons – me semble-t-il – une fâcheuse tendance à nous focaliser sur la question purement éthique au sens philosophique du terme – et les questions de principe qui y sont liées – sans examiner le contexte de la pratique médicale et celui qui nous lie aux autres pays européens. Bien sûr l’éthique est importante mais la pratique produit elle-même sa propre vision de l’homme et du monde. Elle ne repose pas sur des fondements explicites car elle naît souvent de choix de société antérieurs Lire la suite…

Ce qui se cache derrière le transhumanisme

Un remarquable article de la revue Etudes écrit par un chercheur en robotique médicale montre l’écart abyssal entre mythe et réalité. Le mythe, c’est celui du cyborg, un homme « augmenté » par des prothèses tellement performantes que l’on pourrait croire qu’il ne s’agit pas de réparer une déficience ou de pallier  un handicap mais de créer une sorte d’improbable surhomme. La réalité c’est celle d’outils qui miment le vivant mais Lire la suite…

La subsidiarité à l’école

Par Jean-Pierre Rosa

Une des toutes premières mesures annoncée par la gouvernement Macron suscite déjà la polémique et, pourtant, donne aussi de l’espoir : il s’agit de la question des rythmes scolaires. On se souvient que la mise en place de cette réforme – étendue indistinctement à l’ensemble du territoire – avait suscité des réserves, tant de la part des familles que des professeurs … et des municipalités, sommées de trouver un personnel périscolaire, et de le payer…

Lire la suite…

Pour un Islam de France

 

Par Jean-Pierre Rosa

Sur le fronton de l’église Saint-Eustache, à Paris, comme sur celui de la Madeleine, un immense panneau publicitaire s’affiche désormais. Changé régulièrement, il permet de recueillir des fonds pour réaliser les indispensables travaux. Les passants, intrigués, se demandent pourquoi l’Église fait de la pub pour les produits les plus étranges. (La photo ne montre pas la pub…)

Lire la suite…

Après le second tour

Par Jean Pierre Rosa

Emmanuel Macron est donc notre président. Les résultats du second tour de l’élection présidentielle, attendus, sont tombés. La France sort profondément meurtrie et divisée de cette campagne folle marquée par Lire la suite…

Internet contre la relégation

Par Jean-Pierre Rosa

Les résultats du premier tour des présidentielles sont tombés. Au-delà du soulagement éprouvé par beaucoup de voir Marine le Pen distancée – légèrement – par Emmanuel Macron, un constat alarmant saute aux yeux.

Les zones où les candidats anti-européens protectionnistes ont fait leurs meilleurs scores sont les zones désindustrialisées et oubliées Lire la suite…

Le réalisme du vote

Par Jean-Pierre Rosa

Un ami, ancien haut-fonctionnaire, me fait parvenir cette prise de position, pour laquelle j’avoue avoir une grande symapthie et convergence de vues, comme une récente tribune l’atteste :

« A une semaine du premier tour des présidentielles et au regard des derniers sondages qui nous donnent Marine Le Pen et Emmanuel Macron en recul à 22%, Jean-Luc Mélenchon en hausse à 20%, François Fillon à 19% et Benoit Hamon en dessous de 10%, il apparaît que se profile un véritable scénario « catastrophe » : un second tour entre Marine Le Men et Jean-Luc Mélenchon. Lire la suite…

La lenteur comme avantage concurrentiel ?

Par Jean-Pierre Rosa

Le principe de l’avantage concurrentiel est simple : si je propose un produit innovant et demandé, je détiens un avantage sur mes concurrents. Ce principe fonctionne entre entreprises mais aussi entre États, voire, dans une moindre mesure et lorsque les circonstances y portent, entre individus. Il est particulièrement mis en œuvre – sous sa forme la plus brutale – en temps de guerre. Il est alors source de découvertes techniques et scientifiques accélérées dans tous les domaines. En temps de paix, c’est ce principe qui fait du marché une sorte d’organisme vivant, où les acteurs passent leur temps et leur énergie à produire des avantages concurrentiels, à les maintenir ou à attaquer ceux de leurs concurrents. Entre individus, il est la plupart du temps subi : ce sont alors un certain nombre de capacités humaines qui sont mobilisées : vitesse d’exécution ou de compréhension, adaptabilité etc. Dans le cas du sport, il utilise non seulement les caractéristiques personnelles mais aussi la technique – tant qu’elle est légale et qu’un souci d’égalité entre les concurrents n’est pas venu en réguler l’usage. Lire la suite…