Tous les articles de la catégorie Economie

Contribution_(en_points)_de_la_croissance_des_pays_à_celle_du_monde

La croissance

Par Paul Champsaur

L’histoire économique de l’après-guerre décrit l’affaiblissement progressif mais continu de la croissance. Pendant les 30 années qui ont suivi la libéralisation, la croissance en France et en Europe occidentale fut proche de 5% l’an. Pendant les 30 années après le premier choc pétrolier, elle ne fut plus que d’environ 2% l’an. Ce fut général en Europe occidentale avec une croissance du chômage dans l’Europe du Sud, dont le taux s’établit environ 4% au-dessus de celui de l’Europe du Nord. Depuis la grave crise de 2008, la croissance est plus faible encore : à peu près 0,4% l’an en France et dans la  zone euro sur les 9 ans de 2008 à 2016.

Lire la suite…

accélération

La lenteur comme avantage concurrentiel ?

Par Jean-Pierre Rosa

Le principe de l’avantage concurrentiel est simple : si je propose un produit innovant et demandé, je détiens un avantage sur mes concurrents. Ce principe fonctionne entre entreprises mais aussi entre États, voire, dans une moindre mesure et lorsque les circonstances y portent, entre individus. Il est particulièrement mis en œuvre – sous sa forme la plus brutale – en temps de guerre. Il est alors source de découvertes techniques et scientifiques accélérées dans tous les domaines. En temps de paix, c’est ce principe qui fait du marché une sorte d’organisme vivant, où les acteurs passent leur temps et leur énergie à produire des avantages concurrentiels, à les maintenir ou à attaquer ceux de leurs concurrents. Entre individus, il est la plupart du temps subi : ce sont alors un certain nombre de capacités humaines qui sont mobilisées : vitesse d’exécution ou de compréhension, adaptabilité etc. Dans le cas du sport, il utilise non seulement les caractéristiques personnelles mais aussi la technique – tant qu’elle est légale et qu’un souci d’égalité entre les concurrents n’est pas venu en réguler l’usage. Lire la suite…

Couverture sociale

Un projet pour la santé ?

Par Mathieu Monconduit

La campagne présidentielle incite à la créativité. Stimulés par des propositions décapantes sur la réduction du déficit public et la mise à contribution des acteurs de l’Assurance privée, aiguillonnés par de vieux scandales venus de pollueurs en santé tolérés par l’UE, des engagements concernant la santé sortent des tiroirs, donnant l’impression d’une vaste surenchère. Lire la suite…

agric

L’agriculture est en passe de redevenir à la fois un enjeu local et un enjeu global

Par Denis Vinckier

Il n’est pas si loin le temps (Novembre 2014, lors de la seconde conférence internationale sur la nutrition organisée au siège de la FAO à Rome) où le Pape François exhortait à plus de solidarité et d’actions concrètes en faveur de la nutrition mondiale. Selon lui, la lutte contre la faim et la malnutrition reste tout simplement handicapée par la priorité du marché et la prééminence du profit, qui réduisent la nourriture à une chose que l’on peut acheter ou vendre. Cette déclaration somme toute récente, ajoute aux critiques récurrentes des dérives de la spéculation sur les matières premières agricoles. Le Pape François poursuit de la sorte la mobilisation vaticane pour les questions de sécurité alimentaire, « en tant que droit inaliénable », à l’image de son prédécesseur Benoît XVI qui avait notamment appelé à « remettre l’agriculture au cœur d’une nouvelle politique économique, véritable ressource indispensable pour l’avenir ». Lire la suite…

Mendicité aux abords des Grands Magasins et de la gare Saint-Lazare, dans le IX ème arrondissement.

La pauvreté

Par Paul Champsaur

La pauvreté ne se définit pas simplement. La comparaison est essentielle à l’intérieur du pays entre groupes sociaux et dans le temps comme entre pays. Le plus simple c’est la « pauvreté monétaire ». Est pauvre la personne dont le revenu est inférieur à un « seuil de pauvreté ». Pourquoi ne pas le définir comme le revenu permettant d’acheter des quantités minima, définies à priori, de biens et services nécessaires ? Les USA ont essayé cette méthode. Cela n’a pas bien marché. Le seuil avait tendance à baisser sensiblement par rapport aux revenus et le nombre de pauvres à devenir très faible. Aussi l’Europe a-t-elle choisi une autre méthode relative. Le seuil est alors une fraction, disons 60 %, du revenu médian qui sépare la population du pays en deux moitiés égales. Lire la suite…

Euro_Series_Banknotes

Les 15 ans de l’euro. Un dilemme moteur

Par Jean-Pierre Rosa

La monnaie unique a quinze ans. Ses mérites sont immenses, mais ses inconvénients ne le sont pas moins. Du côté des mérites, elle a permis à la zone euro Lire la suite…

crédit photo helene pouille

Le revenu universel, un principe en accord avec la DSE ?

Tous les 15 jours, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale et l’actualité, au micro de Paul Keil sur Radio Jerico.

Pierre-Yves Stucki, vous avez regardé les projets des prétendants à la présidentielle…

… et on a parfois quelques surprises, comme celle de trouver une idée ambitieuse portée par des personnalités très différentes, autant de droite que de gauche. Il s’agit du « revenu universel ».

Alors, disons-le tout de suite, ils ne mettent pas tous la même chose derrière les mêmes mots. D’ailleurs, la diversité des appellations trahit la pluralité des approches : revenu universel, revenu d’existence, dividende universel, revenu d’autonomie, allocation universelle, voire même « impôt négatif »…  Pour certains il s’agit tout au plus de fusionner les différentes allocations existantes, alors que le projet vise à la création d’un droit nouveau, prenant la forme d’une somme fixe, versée chaque mois à tout citoyen, de sa naissance à sa mort, quelles que soient ses ressources ou sa situation familiale. Lire la suite…

donald_trump_august_19_2015_cropped

Le monde anglo-saxon frappé à son tour par la vague populiste

Par Bernard Perret

Le texte que vient de publier la conférence des évêques (Dans un monde qui change retrouver le sens du politique) appelle les catholiques et tous les Français à se porter au chevet de la démocratie. Celle-ci en a bien besoin tant elle apparaît fragilisée par « une crise de confiance envers ceux qui sont chargés de veiller au bien commun et à l’intérêt général ». Lire la suite…

regulation

La grande crise de 2008 n’en finit pas !


Par Jean-Pierre Rosa

L’OCDE a le mérite de tenir des statistiques à jour sur le long terme et de mettre ainsi en valeur des phénomènes qui risqueraient sinon, de rester inaperçus. Ainsi en va-t-il de la crise de 2008. Etrange crise qui a davantage été présentée dans les médias à travers le prisme de la crise de subprimes et des grandes banques, que dans ses conséquences économiques et sociales. Lire la suite…

faim

Un monde plus humain : une bonne affaire !

Par Catherine Belzung

C’est une opinion assez couramment répandue : il y aurait d’un côté les humanistes, plein de belles intentions mais pêchant par excès d’idéalisme, et de l’autre les pragmatiques, qui auraient des projets certes moins enthousiasmants, mais avec l’avantage d’intégrer le principe de réalité.. Bien sûr, les deux seraient incompatibles. Ce qui est une façon d’écarter d’emblée toute visée utopique. Avec cette façon de poser le problème, l’avènement d’un monde plus juste devient une chimère lointaine, car ce monde là demande justement de promouvoir des idées en faveur du bien commun mais qui soient en même temps transformables en action réelles. Lire la suite…