Tous les articles de Paul Champsaur

Les inégalités de revenus et de richesse

La distribution des revenus est assez bien connue sauf pour les très bas revenus (travail au noir) et pour les très hauts revenus (dissimulation). La distribution des richesses ou patrimoines est moins bien connue, notamment aux Etats-Unis.

En France et en Europe continentale, la distribution des revenus a peu varié au cours des 20 dernières années. Ainsi le rapport entre le revenu Lire la suite…

Analyse économique et morale

L’analyse économique est souvent perçue comme réductrice, voire amorale. Elle n’existe qu’à partir d’un constat de rareté. Les ressources de l’humanité sont limitées. En outre, l’économiste s’efforce de tenir compte des comportements tels qu’ils sont et non tels que l’on pourrait les rêver. Heureusement, nous rencontrons des personnes ou des organismes mus, au moins partiellement, par des objectifs altruistes. En fait, philosophie morale et analyse économique sont complémentaires dans la mesure Lire la suite…

Le travail domestique

Il n’y a pas de définition communément admise, ni nationale, ni internationale, du travail domestique. Je m’appuierai sur deux définitions : l’une restreinte (cuisine, ménage, soins matériels aux enfants, entretien du linge, gestion du ménage, accompagnement des enfants) l’autre plus large en rajoutant des activités plus proches du loisir (courses, jardinage, bricolage, jeux avec les enfants). Ces deux définitions sont utilisées Lire la suite…

La famille d’aujourd’hui

Par Paul Champsaur
Le phénomène frappant c’est la baisse du nombre de personnes par ménages. Le nombre moyen était de 3 il y a une quarantaine d’années. Il tend aujourd’hui vers 2. Du coup l’accroissement du nombre de ménages est plus rapide que celui de la population et contribue à la demande de logements. Les ménages (28 millions) sont répartis en trois groupes à peu près égaux : les ménages comptant au moins 3 personnes, les ménages de 2 personnes, le plus souvent un couple, enfin les ménages d’une personne seule. Le vieillissement n’y est pour rien car les couples âgés vivent plus longtemps ensemble avant veuvage. La principale raison c’est la réticence plus grande de nos compatriotes à s’installer en couple, puis la rupture plus fréquente de celui-ci. Lire la suite…

mondialisation et fiscalité

Mondialisation, entreprises et institutions

Par Paul Champsaur

La mondialisation diminue le pouvoir des Etats. Ce sont les acteurs de celle-ci, le plus souvent privés qui y gagnent. Les domaines concernés sont nombreux : environnement, régulation financière, lutte contre la fraude, placements des riches particuliers, fiscalité…

Je prendrai l’exemple de la fiscalité sur les grandes entreprises. L’internationalisation croissante de celles-ci leur donne la possibilité de payer de moins en moins d’impôt. Elles peuvent faire apparaître une grosse part de leurs bénéfices mondiaux dans les pays où la fiscalité est faible. Les États-Unis Lire la suite…

La formation scolaire

Par Paul Champsaur

Notre école primaire et secondaire fonctionne mal. Trop d’élèves ne suivent plus pendant le primaire et décrochent au collège. Ils sortent du système scolaire souvent sans diplôme et en ayant peu appris ; même pas la lecture et l’écriture. Le statut économique, social et culturel des parents a un pouvoir explicatif sur les performances scolaires des enfants nettement plus élevé en France Lire la suite…

Inégalités d’espérances de vie

Par Paul Champsaur

L’espérance de vie à la naissance s’accroît depuis plus d’un siècle d’au moins deux à trois mois par an. La France fait partie des pays ayant la plus forte espérance de vie (82 ans). La mortalité étant maintenant très faible pour les enfants et les jeunes adultes, sa baisse actuelle concerne les personnes âgées. L’écart d’espérance de vie entre les femmes et les hommes, élevé en France, se réduit. Il était de 8,2 ans en 1994. Il est de 6 ans en 2015. On ne sait pas à quel rythme l’espérance de vie continuera à croître à l’avenir Lire la suite…

La croissance

Par Paul Champsaur

L’histoire économique de l’après-guerre décrit l’affaiblissement progressif mais continu de la croissance. Pendant les 30 années qui ont suivi la libéralisation, la croissance en France et en Europe occidentale fut proche de 5% l’an. Pendant les 30 années après le premier choc pétrolier, elle ne fut plus que d’environ 2% l’an. Ce fut général en Europe occidentale avec une croissance du chômage dans l’Europe du Sud, dont le taux s’établit environ 4% au-dessus de celui de l’Europe du Nord. Depuis la grave crise de 2008, la croissance est plus faible encore : à peu près 0,4% l’an en France et dans la  zone euro sur les 9 ans de 2008 à 2016.

Lire la suite…

La situation des femmes

Par Paul Champsaur

Les médias signalent parfois la situation défavorable des femmes. Les plus hauts postes, cadre dirigeant d’entreprise ou haut responsable politique, ne sont pas répartis également entre les hommes et les femmes. Il en est de même, quoique de façon moins marquée, dans le domaine de la culture où existe une compétition libre entre les hommes et les femmes. Seuls 13% des très hauts salaires sont versés à des femmes. L’évolution vers plus d’égalité, commencée il y a longtemps semble néanmoins continuer. La proportion de femmes parlementaires dans le monde, quotas électoraux aidant, a doublé de 1995 à 2015 (22% aujourd’hui contre 26% pour la France et 38% pour l’Europe). Le taux de chômage des femmes en France est aujourd’hui inférieur à celui des hommes alors qu’il était par le passé nettement supérieur. Certain pays, notamment scandinaves, sont en avance sur ce chemin et l’espoir est permis. Mais il est bon de faire le point. Lire la suite…

Le logement, où est le problème ?

Par Paul Champsaur,

La France moyenne est maintenant bien logée. Ont pratiquement disparu les logements sans W.C. intérieur ni installation sanitaire ; ils étaient 15% en 1984. En vingt ans, alors que la taille moyenne d’un ménage baissait, la surface moyenne par logement est passée de 80m2 à 90m2, d’où une augmentation de 30m2 à plus de 40m2 de la surface par personne. En 2013 6% des ménages estimaient leurs conditions de logement insuffisantes, soit environ 4 millions de personnes, contre 13,4% en 1984. Lire la suite…