Macron_&_Le_Pen

Lettre ouverte à la Manif pour tous

Par Jérôme Vignon

L’équipe dirigeante actuelle de l’organisation « La Manif pour tous » a lancé le 25 avril une consigne de vote appelant le 7 mai à dire « Non à Macron », « un candidat qui privilégie l’argent à l’humain ». Ces propos heurtent une grande partie de ceux qui ont manifesté en 2013 à l’appel de cette organisation. Rappeler l’importance du droit à la filiation biologique ne conduit pas pour autant à se laisser abuser par la politique familiale dessinée par Marine Le Pen ni surtout à méconnaître les graves implications du projet alternatif de société dont elle se réclame.

Au-delà des apparences de la générosité sur le chapitre des aides et des services aux familles dans les propositions de Marine Le Pen, il faut prendre conscience de ce qu’elles ne comportent aucune garantie de financement, à l’instar de l’ensemble d’un programme dont les recettes sont faibles ou hasardeuses, remises aux aléas des effets positifs d’une large dévaluation et d’une main mise sur la monnaie nationale.

Les concessions importantes du programme familial de Marine Le Pen aux préoccupations sociétales de la sensibilité catholique méritent elles aussi la prudence. La suppression annoncée oralement de la Loi Taubira et son remplacement par un Pacs amélioré sont assortis de l’annonce par la candidate frontiste d’une soumission ultérieure à référendum du rétablissement de cette même loi Taubira.

Mais surtout certains des présupposés généraux des propositions familiales de Marine Le Pen ne peuvent que susciter l’inquiétude et le rejet de la part de la pensée sociale chrétienne, lorsqu’elles s’affirment comme « une vraie politique nataliste » (que devient alors le primat accordé au bien de l’enfant ?) et lorsqu’elles affichent la discrimination à l’encontre des familles étrangères vivant en France (fin des allocations familiales lorsque les deux parents sont étrangers) et la fin du droit inconditionnel au regroupement ou au rapprochement familial.

Les propositions d’Emmanuel Macron sont moins généreuses au sens strict de la politique familiale, mais au moins finançables. Elles sont précises et pertinentes sur des chapitres essentiels du bien-être des familles tels que le logement, l’éducation et la lutte contre la pauvreté qu’on ne peut dissocier d’une politique générale de la famille. Elles entérinent sans les amplifier les transformations en cours de la relation vie de travail, vie de famille. Elles peuvent sur certains points susciter la réserve des consciences catholiques en ne remettant pas en cause la rupture de la filiation biologique instaurée par la Loi Taubira telle qu’elle est, en prenant le risque d’admettre dans certaines conditions la reconnaissance dans le droit français de l’identité d’enfants nés sous GPA à l’étranger. Encore ces propositions critiquables sont-elles inscrites dans une volonté de dialogue et de respect des contrepouvoirs éthiques tels que le Comité national d’éthique, lieu d’expression pluraliste de toutes les convictions philosophiques et religieuses dans notre pays.

De telles précautions de dialogue et de pluralisme, la perspective ouverte par le changement de société promis par Marine Le Pen ne s’embarrasse pas. Ce changement fait au contraire de l’homogénéité culturelle de la France contre les étrangers et contre l’Europe son drapeau exclusif. Il s’érige en juge de ceux qui méritent de faire partie du peuple et fait de ceux qui ne le méritent pas les boucs émissaires de nos difficultés : n’est-on pas alors très loin de l’Évangile (Matthieu 25) ? Le climat que cette vision annonce est incompatible avec l’apport de toutes les familles à la paix sociale. Il est à l’opposé de la recherche du bien commun, clef de voute d’une perspective chrétienne pour la vie publique.

Nous faisons confiance aux responsables de la Manif pour tous pour réfléchir aux conséquences néfastes de leur appel et serons toujours disponibles pour un dialogue.

Jérôme Vignon, président d’honneur des Semaines sociales de France
et Bernard Devert , président d’Habitat et Humanisme

Email this to someonePrint this pageShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Tumblr

54 Commentaires

  1. JEAN

    Pour faire encore plus court, la politique du FN est basée sur le rejet de l ‘Autre…ce qui est radicalement anti-évangélique….
    Comment l’expliquer plus fortement à la « manif pour tous »?

  2. Roussel

    Je ne peux que redire mon profond désaccord avec ces chrétiens dits » de gauche » qui dominent depuis cinquante ans l’église de France, et qui après nous avoir imposé Hollande et son lamentable quinquennat, en tous domaines….. volent aujourd’hui au secours de la poursuite de ce système du mensonge avec Macron ., en poursuivant leur aveuglement volontaire, avec l’alibi d’un Front National diabolisé , instrumentalisé par la gauche minoritaire pour se maintenir au pouvoir par tous les moyens, comme seul ennemi à combattre pour sauver leurs « valeurs » !
    Depuis plus de trois mois, c’est le petit jeu de tout le système clérical de l’église de France, dont ses « mouvements » et médias, instrumentalisant les réfugiés, confondus avec tous les mouvements migratoires, pour se croire évangéliquement ouvert à l’autre etc…
    L’autre…. plus d’un million d’enfants à naïtre avortés au cours d’un quinquennat qui n’a cessé de banaliser, de promouvoir, d’encourager l’avortement, jusqu’à en interdire par la loi toute interrogation.
    On nage dans le mensonge et l’hypocrisie au lieu d’avoir le courage d’un profond examen de conscience, courage de regarder en face la désunion , l’anesthésie, et la décadence du rapport au Monde, de l’église de France !
    Pauvres poissons roses qui n’ont même pas été reçus par les dirigeants de LEUR parti, pour avoir le droit de jouer les figurants dans la comédie de la primaire de gauche ! Mais tous se retrouvent pour voter Macron, et militer contre….
    Les chrétiens avaient sans doute et ont peut être autre chose à dire, et à dire à tous les Français, que de s’engluer une fois de plus dans le mensonge de ces jeux politiciens MRP-SFIO, maçonniques, radicaux socialistes, à la Macron-Bayrou…. !
    Macron…. notre espérance , dans quinze jours ! C’est la résurrection de Judas !

    Sortez de vos carcans idéologiques, et cherchons la vérité !

  3. JEAN

    Excès de violence dans ce commentaire de M .Roussel…
    Oui pour chercher la vérité, mais est-il possible d’employer ce mot s’agissant du programme du FN?

  4. Rémy

    La Manif pour Tous n’invite pas à voter Marine le Pen mais à s’opposer à Emmanuel Macron, pour des raisons propres à l’idéologie et aux ambiguîtés qu’il véhicule. La nuance est de taile, et la rédaction de votre article laisse supposer qu’il s’agit d’un soutien. Au delà de votre critique tout à fait sensée et pertinente du programme de Marine le Pen, votre irénisme sur la méthode Macron (faire confiance à un CCNE « purgé » par François Hollande, par exemple) peut heurter toutes les personnes de bonne volonté, catholiques ou non, qui ont été proprement escroquées par François Hollande en son temps. Resigner un chèque en blanc à son clône peut rebuter.

  5. Françoise Williamson

    je voterai blanc car ni la peste ni le choléra ne m’attirent en tant que chrétienne…

    • JYCAR

      Voter blanc, c’est mécaniquement favoriser l’élection de LePen, Au second tour, ce qui compte c’est le pourcentage de voix des deux candidats. Quelqu’un qui au premier tour, n’a voté ni Macron, ni LePen et qui au second tour vote blanc se retire de la base de calcul du pourcentage des voix. Voter blanci revient à maintenir le nombre de voix de LePen sans augmenter celui de Macron. Pour un nombre de voix pour LePen identique, ce nombre sera rapporté au nombre de voix exprimées diminué, ce qui conduit à augmenter le pourcentage de voix de LePen. Le vote blanc (ou nul) n’est en aucun cas un vote neutre. Nous avons à choisir. C’est peut-être pour certains difficile, mais c’est sain.

      • Dupont

        Désolé de vous dire que votre démonstration est tout sauf mathématiquement juste.
        Si une voix de s’ajoute ni a LePen ni a Macron, cela ne favorise ni l’un ni l’autre. C’est neutre. A l’extérieur si ceux qui n’ont votre ni pour l’un ni pour l’autre s’abstiennent au second tour, le résultat reste dans les mêmes proportions qu’au premier, avec un ratio = somme des % des deux/100.
        Pour Info, je suis franchement anti FN.

  6. Robert

    Merci de cette position que l’on souhaiterait voir adoptée par l’église de France. Sortons de l’hypocrisie qui consiste à dire qu,on ne vote pas Macron, ce qui revient à dire qu’on so utient le FN, parti qui surfe sur les difficultés de beaucoup de français et sur l’islamophobie

  7. Pierre de Saint-Antoine

    Merci à Jérôme Vignon de parler clairement. J’ai participé à la Manif pour tous mais je m’en suis dégagé dès que j’ai vu qu’elle était reprise par le style des Versaillais de l’Opus Dei. Ces gens qui se prennent pour l’élite et qui ne font qu’appliquer des méthodes datant de l’époque de Franco, une fois qu’ils ont réussi à s’infiltrer quelque part, rendent tout ce qu’ils touchent détestable par le reste de la population. Jusqu’à cette élection présidentielle, ils pouvaient réussir à tromper des bonnes personnes. Maintenant, avec leur prise de position, on voit clairement de quel bord ils sont et ce qui les anime.

    • Dupont

      d’accord. On voit aussi des évèques qui ‘affichent officiellement pour le FN (Mgr Rey), ce qui me scandalise. Le rôle de l’église est-il de participer à la création d’un monde équilibré et juste, ou seulement de défendre des idéologies, mêmes bonnes? Quand, au nom de convictions morales on est prêt à isoler son pays et provoquer son affaiblissement, et ce aux frais des citoyens, il y a un problème!
      Filloniste, je ne crois absolument pas en la capacité de Macron de construire, Je crois par contre à celle de Le Pen de détruire!

  8. Emmanuel Mouterde

    Merci Messieurs Vignon et Devert de votre parole claire et courageuse et respectueuse qui devrait selon moi être celle des disciples du Christ et amoureux de l’evangile

  9. DUMONT

    1) Les électeurs n’ont pas besoin d’obéir à des ordres des partis ou des groupes quelconques. Chacun est majeur et peut voter en son âme et conscience.
    2) Le Front National n’est pas un parti fasciste … utiliser la diabolisation ne sert à rien, cela devient ridicule et dessert la cause. Il est préférable de décortiquer les programmes et de les comparer.
    3) La gauche n’a pas le privilège du cœur … la gauche bobo ou caviar est très égoïste.
    4) L’Eglise de France est en majorité de gauche, oui c’est exact mais tous les chrétiens ne votent pas à gauche.
    5) Le Journal La Croix n’a pas su dans ces dernières élections se positionner de façon équilibrée, ils vont perdre des lecteurs.
    6) Voter MLP, voter Macron, voter blanc, s’abstenir … qui peut juger et dire ce qui est digne pour un chrétien, on n’est plus au XIX siècle, les chrétiens ne sont pas des mineurs. Que chacun regarde déjà dans sa vie de chaque jour ce qu’il fait pour les autres …
    7) Les LR ont fait campagne contre Macron et voilà que le jour même des résultats, le parti leur ordonne de faire campagne pour Macron ! Est-ce de la décence ?
    Le 7 mai au soir on leur demandera de combattre les candidats EM et de soutenir le candidat LR pour les législatives ! De plus le parti LR a été bien content que certains fassent campagne pour Fillon alors que les responsables n’ont pas fait campagne ou si peu … voilà qu’ils veulent exclure ceux qui n’obéissent pas à leurs dictats ! Qu’est-ce que cela signifie. Ils sont entrés plus vite en campagne pour Macron qu’ils ne l’ont fait pour Fillon sinon on n’aurait pas perdu. Ils ont retourné leur veste avec une vraie dextérité pour essayer de cueillir quelques futurs postes ou ministères … ils ont quitté le navire de la droite comme les rats un navire !
    Non je ne suis pas une girouette, ma voix n’appartient à personne, ayant voté F Fillon, je ne voterai pas Macron !
    Je respecte tous les votes … que chacun vote en son âme et conscience !

  10. Pierre de Saint-Antoine

    Bien sûr, commentaire n°9, que chacun vote en son âme et conscience. C’est même pour ça qu’il y a des isoloirs. Votre réponse exprime bien le côté passionnel de la politique. Je ne suis pas spécialement débordant d’affection pour Emmanuel Macron et pour sa « maman », mais entre Emmanuel Macron qui manifeste le sens de la France et de sa grandeur et Marine Le Pen qui est en train de jouer à la gamine qui fait la méchante (et qui en plus n’est pas très intelligente, il faut bien le reconnaître), le choix n’est pas trop difficile. Quand la situation politique doit affronter, comme c’est le cas maintenant, les vents violents, il n’est pas très judicieux de refuser d’être une girouette. Vous pourriez au moins regarder l’anémomètre. Et il faut le redire sans tergiverser, le vent violent qui nous vient du Front national n’a rien à voir, mais alors rien du tout, avec celui du Saint Esprit. En termes plus clairs, la politique est le domaine de la vertu de prudence. La prudence est la vertu qui nous fait agir juste. Il est évident qu’un esprit rationnel et chrétien, dans ces conditions, doit faire le choix d’Emmanuel Macron. Après, si vous avez décidé de casser les cadrans pour ne pas voir dans quel direction il faut aller, ça vous regarde. Vous êtes effectivement libre. Les moutons de Panurge, eux aussi, étaient persuadés de l’être en sautant dans l’eau.

  11. Jean-Eudes TESSON

    La position de la Manif pour tous m’est incompréhensible. Il se trouve que je suis l’une des quatre personnes (avec Béatrice Bourge, Philippe de Roux, Frigide Barjot) à avoir lancé le mouvement contre le mariage pour tous dès mai 2012. J’animais moi-même la première réunion, le 5 septembre 2012, qui réunissait une trentaine d’associations qui ont rejoint notre initiative. J’étais alors Président du CLER Amour et Famille et Président fondateur de la Fondation de la Famille. Nous avons voulu réunir des personnes physiques ou morales de sensibilités différentes, mais toutes réunies autour d’une cause, la défense du mariage, dans son sens anthropologique et la lutte contre la GMA. Nous étions attachés à notre pluralité politique.
    Aujourd’hui en appelant à empêcher l’élection de MACRON, la Manif pour tous appelle de fait à voter LE PEN. En effet, en l’absence de la comptabilisation de votes blancs, l’unique moyen d’empêcher l’élection de l’un des deux candidats est de voter pour l’autre. En l’occurrence, cet autre c’est LE PEN, considéré comme l’un des remparts contre ce que nous avons combattu et soi-disant défenseur de la famille. Quelle illusion ! Il est facile de promettre une politique familiale, surtout irréaliste. Précisément elle l’est. Président de la Caisse Nationale des Urssaf et de l’Union des Caisses Nationales de Sécurité Sociale, je suis bien placé pour connaitre la situation de notre pays dans ces domaines.
    Comme chef d’entreprise, militant au MEDEF, je sais aussi que le programme économique de LE PEN serait la ruine de notre économie dont la bonne santé est nécessaire à une politique sociale et familiale ambitieuse et basée sur l’un des fondements de la Pensée Sociale Chrétienne, à savoir que le développement c’est le développement de tout l’Homme et de tous les hommes.
    Alors oui, soutien de FILLON depuis la première heure, je voterai MACRON, avec tristesse certes, mais en ne choisissant pas entre la peste et le cholera mais plutôt entre un combat à mener contre les tentations de MACRON et la faillite de notre politique sociale et familiale vers laquelle nous conduirait LE PEN.
    C’est une affaire de dignité, à l’inverse de la position de la Manif pour tous, discréditée pour mener les combats de demain qui nécessitent de rassembler plutôt que de diviser.

  12. Tristan de Carné

    Il y a une organisation dont on ne parle pas assez : l’Avenir pour tous, créée par Virginie Tellenne (Frigide Barjot) à la suite de son éviction de la Manif pour tous, pour cause de son soutien depuis toujours à la création d’une union civile = mariage sans filiation. L’Avenir pour tous propose de mettre dans l’urne un bulletin avec ces mots « #Filiation2017 ». C’est donc un bulletin blanc, que notre république ne reconnaîtra pas. C’est une solution médiocre mais la seule pour ceux qui ne peuvent en conscience pas trancher dans le domaine moral entre :
    – un Macron qui prône d’aller encore plus loin que la loi Taubira avec une PMA ouvertes à toutes (dont le pendant sera nécessairement l’obtention de la GPA pour les couples d’hommes, au nom de l’égalité. Sylvia Agacinski, dont il sera difficile de prétendre qu’elle est une extrémiste, a pointé l’ambiguïté de Macron sur la GPA)
    – et une Le Pen qui ne cherche en effet pas l’ouverture à l’étranger.

  13. Jean-Marie Maestraggi

    Personnellement je vais voter Emmanuel Macron après avoir voté François Fillon; je pense qu’il a été dommage de faire des reproches à François Fillon qui m’apparaissait le plus apte à être Président de la République. Ayant connu la 4° République et ses difficultés je ne peux pas soutenir les projets de Madame Le Pen, projets qui nous entraineraient de dévaluation en dévaluation et de chute de Gouvernement en chute de Gouvernement. L’Europe est notre sauvegarde, l’Euro nous permet d’avoir une monnaie stable, l’alliance entre pays Européens est une chance pour la Paix. Je suis heureux de suivre les Semaines Sociales depuis 55 ans.

  14. Sollogoub

    Très juste analyse tant des propositions de MLP que de celles d’Emmanuel Macron. La « manif pour tous » n’ pas le monopole du vote chrétien!! Les chrétiens Orthodoxes sauront faire la différence : ils savent bien que l’accueil de l’étranger fait partie intégrante du message du Christ et que nous serons tous jugés pour notre aptitude à l’accueil de l’étranger ce qui est à l’antipode de la démarche de MLP.

  15. Tristan de Carné

    J’ajoute que les évêques ont rappelé les critères à examiner, et qu’aucun des deux programmes ne coche toutes les cases. En revanche, ils rappellent que voter est un devoir (donc l’abstention n’est pas une option), et que la présidentielle est inscrite dans un processus démocratique plus global, avec notamment la législative : à cet égard, un score trop haut pour Macron (probable vainqueur) lui offrira probablement une majorité à l’Assemblée nationale ; Le Pen, elle, n’aurait probablement pas une majorité à l’AN, donc s’ouvrirait une cohabitation avec LR.
    Bref, pour ce qui me concerne, je n’ai pas encore tranché. Mais pour avoir compris avec la lutte contre la loi Taubira qu’il s’agit ni plus ni moins d’un choix de civilisation, je suis très gêné de voir certains choisir Macron pour des raisons économiques. Et pas convaincu par la pétition de principe « Quitter l’Europe va ruiner la France » ; c’est peut-être vrai, mais inversement, les 10 millions de chômeurs actuels se demandent si l’Europe les aident vraiment, et si la division internationale du travail qu’elle prône n’aurait pas quelque responsabilité dans la disparition de leur emploi.
    Dit autrement, Macron n’est -il pas le représentant grimaçant du totalitarisme actuel = celui de la finance (dont nous sommes tous un peu complices au nom de la défense de notre petit intérêt personnel, au mépris de beaucoup, et donc du bien commun) ?

  16. JEAN

    A M. de Carné:
    – où y a-t-il 10 millions de chômeurs?Pas en France , en tout cas..
    – la responsabilité du chômage en France est très largement celle des décisions politiques françaises, qui consistent depuis trente ans à protéger -quel qu’en soit le coût- les emplois et statuts en place, au lieu de préparer l’avenir.
    L’Europe n’y est pas pour grand chose, sinon pour être le bouc émissaire du personnel politique français…Marine Le Pen en est le symbole peu glorieux! Ne lui donnons pas une once supplémentaire de pouvoir (de nuisance)…

    • Annen

      De quelle loge êtes-vous ? Les Pauvres vous dishes MERCI

      • JEAN

        Je vous invite à aller consulter le site « snc.asso.fr », c’est ma « loge »(!!!?) -. Nous remettons en selle environ 2000 personnes par an,sans « orientation »religieuse ou politique de notre part! Ca marche: venez nous voir si vous avez autour de vous des chômeurs à aider, et que vous ne savez quoi faire!
        C’est mieux que de supposer un complot quelconque…

  17. Lili

    Mr de Carné, il est probable que les 10 millions de chômeurs se demandent ce que l’Europe fait pour eux, or elle fait beaucoup, elle donne des cadres, et elle vers aussi beaucoup d’aides.
    « L’Europe », c’est vide. Les institutions européennes sont ce qu’en font les gens qui les dirigent, et les gens qui les dirigent, c’est nous qui les élisons, pour le moment encore, parce que les ancêtres du FN ont été vaincus au prix du sang par d’autres.
    L’Europe ultra-libérale est une catastrophe qui mène au FN et Macron en est une incarnation. Mais je ne vois pas trop la logique de choisir la mort plutôt que la maladie qui mène à la mort. On peut lutter contre la maladie, et même la vaincre. Quand on est mort, on ne peut plus grand chose.

    Mr Tesson, je n’ai pas participé à la Manif pour tous mais je vous remercie pour votre message. Je me permets de le diffuser au delà d’un « simple » commentaire de blog, si toutefois vous vous sentez le courage de faire face à la tornade de commentaires qui ne manqueraient pas d’émerger. Mais vraiment cela serait crucial pour les catholiques, de connaître votre position.
    Ensuite, chacun vote en conscience. Argumenter n’est pas ordonner.

  18. Postigo OILLIC Annie

    Merci Monsieur Vignon…Vivant loin de France….je commençais à désespérer d être catholique avec tout ce que j ai pu lire ces dernières semaines….

  19. Marie

    Monsieur de Carme merci pr votre message de 20.38.
    Je trouve que ce choix n’est pas si facile et j’apprécie qu’il soit respecté la possibilité d’etre hésitant et de ne pas voir Macron comme Le bon sauveur ! Il va falloir que La societe civile que nous sommes se retroussent les manches pour plus d’entraide et de lien social. Encore faut il que notre liberté d’action nous soit laissée. Et cette liberté d’action, certain La voit protégée par l’un et d’autres par l’autre. Que chacun soit laissé libre de voter en son âme et conscience. Que des arguments factuels soient partagés sur des comparaisons de programme et non des jugements sur les positions des uns et des autres. Pourquoi ne pas chercher à comprendre pourquoi l’autre ne vote pas comme soi plutot que de chercher à Le convaincre de voter comme nous. Comprendre le cadre de référence de l’autre chercher des troisième voies et ne pas être dans la dictature de pensée que ce soit à la MPT, à l’avenir pour tous, aux SSF ou tout autre mouvement. Nous n’avons pas de consignes de vote à recevoir mais des éléments de discernement. En tout cas c’et ainsi que je me sens aide dans ma réflexion. Bien à vous !

  20. Roussineau Gabriel

    Merci Mr Tesson pour votre réaction, très éclairante. Je la partage aussi autour de moi. Juste une précision: vous voulez bien dire GPA (Et non GMA comme il écrit) ?

  21. André Raymond

    Mr Tesson présente une position très juste et en conformité avec le jeu démocratique.
    N’oublions pas que la France est divisée maintenant en 4 tendances politiques, à quelques pourcentages prêts.
    Quelqu’aurait pu être un autre candidat élu, 3/4 des votants auraient été déçus !
    Le principe politique de notre pays est ainsi … c’est moins compliqué bien sûr dans un régime autoritaire …
    et je ne crois pas que c’est ce que nous voulons pour la France

  22. Robert

    Lire l’éditorial d’Emmaus France et surtout le rappel de la parole de l’Abbé Pierre
    En résumé il faut voter contre le FN en votant Macron et rester très vigilant à ce que le programme économique adopté ne laisse personne sur le bord de la route.
    Comment peut-on privilégier le souci, certes important de la conception de la famille , par rapport aux problèmes économiques ou d’accueil des réfugiés ( les plus pauvres de notre monde actuel.)

  23. Michel

    Critiquer le vote blanc qui est un acte civique, et qui ne dit rien d’autre qu’aucun des programmes restant en course ne correspond à nos souhaits est à la limite de la manipulation quand l’écart annoncé entre Macron et Le Pen ne laisse aucun doute sur le résultat du 2ème tour. Il y a 18 points d’écart au bénéfice de Macron, soit 44% de voix de plus. Bien que la campagne de Macron ne soit en rien rassembleuse depuis le 1er tour, ce qui augure mal de sa capacité à gouverner, cet écart est bien trop fort pour que Le Pen soit élue.
    Macron a raison quand il ajoute un clivage Europe/Nation mais il a tort d’enterrer le clivage gauche/droite qui restera, ne serait ce que sous l’angle égalité versus liberté, et c’est un danger grave de vouloir faire exploser la droite. Car Macron fera des déçus, connaîtra des échecs et si il a tué les alternatives démocratiques des partis de gouvernement actuels , PS et Les Républicains, la seule alternative qui restera sera celle du FN.
    Un plébiscite pro Macron avec plus de 60% des voix ferait exploser la droite et conforterait ce jeune Président dans ses certitudes souvent imbues de suffisance et de méconnaissance du peuple. Un vote blanc de 15% à 20% des suffrages serait au contraire un rappel à la nécessité de rassembler, à écouter toutes les minorités y compris celles que certains commentateurs traitent de mauvais chrétiens. Ce vote blanc éviterait que la droite se fracture avant les législatives et de ce fait, limiterait le poids du FN et les excès de Macron. Alors oui, le vote blanc pour ne pas valider les positions de Macron sur la famille, sur l’ubérisation de l’emploi, sur l’ambiguité sur l’islam radical n’est pas une décision à courte vue. C’est au contraire le seul moyen d’obliger Macron à rassembler et à moyen terme d’éviter l’arrivée au pouvoir du FN.

    • JYCAR

      Je ne vois pas comment vous pouvez arriver à un calcul de 18 points d’écart entre entre LePen et Macron, au profit de ce dernier. Le succès de Macron n’est en rien assuré; surtout avec des personnes qui comme vous promeuvent le vote blanc après avoir voté ni Macron, ni LePen au premier tour.
      Comme un certain nombre d’électeurs de Fillon, de Dupont-Aignan, (voire même de Mélanchon) se reporteront sur LePen, le succès de Macron n’est en rien certain. Voter blanc (ou nul), c’est réduire le nombre des suffrages exprimés, donc favoriser le pourcentage de vote en faveur de LePen. Voter, c’est choisir ; ce peut être un choix difficile, mais c’est sain.

      • JYCAR

        Je viens à l’instant de prendre connaissance des résultats des « consignes de vote » des militants de la « France insoumise » de Mélanchon: les 2/3 des militants qui se sont exprimés déclarent vouloir voter blanc, nul ou s’abstenir. Cela ne fait que conforter l’analyse que j’ai développée précédemment : voter blanc ce n’est pas inciter à un rassemblement, c’est contribuer à faire élire LePen et ce faisant rendre impossible le rassemblement que vous semblez souhaiter.

  24. Anticlérical

    Il y a des cathos que je viens de lire qui ne valent pas mieux que les intégristes islamistes. La République Française ne peut pas être la République e la haine.
    Ressaisissez vous ! Vous savez très bien ce qui se passera si la Famille Le Pen vient au pouvoir. Je ne suis pas du même avis que Macron, mais jamais je ne m’abaisserai à voter pour l’extrême droite.

  25. Donatienne

    Je ne vote pas POUR Macron, je vote pour l’Europe, je vote pour l’accueil de l’autre, quelque soit sa différence: ethnique, religieuse, son âge, son handicapé.

  26. Nicolas Jachiet

    Merci à Jérôme Vignon et au Père Devert.
    C’est cette réaction ferme, réfléchie et respectueuse que j’attendais.

  27. à vrai dire, je ne comprends pas la position de ceux qui se réclament du christianisme pour apporter leur soutien au front national. Le Christianisme, né au moyen orient, répandu ensuite en Europe, dans les Amériques et en Afrique, n’a rien de national. On peut même dire qu’il est en contradiction avec un repli étroitement « national », surtout de la part d’un « front ». L’intitulé même de ce mouvement dit bien qu’il s’agit de faire front, au sens militaire du mot front, avec une inspiration nationaliste, c’est à dire tribale, au moment où l’économie, les communications, la connaissance se mondialisent. C’est en contradiction évidente avec le message chrétien, et celui des autres religions aussi.

  28. BERRIER JM

    J’ai soutenu le combat contre la loi Taubira avec la Manif pour tous. J’apprends que la Manif pour tous appelle à ne pas voter pour E.Macron ; ce qui favorise une candidate xénophobe qui veut renvoyer les étrangers chez eux. Dans notre famille nous avons adopté un enfant chilien. A la demande de Welcome du Service Jésuite des Réfugiés, nous hébergeons des  demandeurs d’asile et/ou des réfugiés. L’idée que nous faisons de la famille c’est celle d’une famille ouverte et accueillante à l’étranger comme nous le demande le pape François. Afin que nous puissions continuer à vivre l’ouverture de notre famille,il faut faire barrage à Marine LE PEN. Nous voterons donc pour E MACRON.

    Jean-Marie BERRIER

  29. François

    Macron au 2ème tour,
    puis les législatives avec les Républicains.
    Merci!

  30. Hervé MORICE

    Que pensent les supporters de Macron des notations comparatives des programmes établies par divers organismes, toutes catastrophiques pour leur poulain ?
    Que pensent-ils entre autre des notations effectuées par Liberté Politique sur une base privilégiant la Doctrine Sociale de l’ Eglise et qui mettent EM à 4/20 et MLP à 12/20 ?
    Que pensent-ils des critères  » non négociables » énumérés et explicités par le magistère et qui sont TOUS frontalement violés dans le programme de EM , comme ils l’ont été par le programme ( et l’action…) de FH ?
    Peuvent-ils nous dire où est alors le moindre mal, si moindre mal il y a ?

    • JYCAR

      Un simple coup d’oeil sur le site de l’association « Liberté politique » donne une idée sur « l’objectivité » de l’exercice de notation des programmes des 2 candidats restant en lice, au regard de la doctrine sociale de l’Eglise ….

      • Hervé MORICE

        Pourquoi ? Un site ou une publication qui n’a pas l’heur de convenir à une sensibilité  » de gauche » ne pourrait donc pas, par essence, être objectif ? Mon Dieu, jusqu’où donc l’intoxication des esprits est-elle allée …..

      • JEAN

        J’avais fait le même exercice, et abouti à la même conclusion quant à l’objectivité de ce site…

  31. Gabriel L.

    Comme des centaines de milliers de personnes, j’ai participé à de nombreuses Manifs pour Tous au nom du respect de ce qui fait l’être (homme et femme), de la filiation, de l’enfance et contre une loi qui prônait l’égalité des droits entre adultes pour bafouer l’égalité des droits des enfants d’avoir tous un père et une mère (garantie d’avoir un référent parental de chaque sexe avec ce que cela implique de repères). Je remercie d’ailleurs ceux qui ont initié ces Manifs.

    Je dénonce aussi le programme de Macron avec l’élargissement de la PMA aux femmes qui ne sont pas en couple avec un homme, ce qui entraînera la conception d’enfants pour que ceux-ci soient automatiquement privés d’un père, ce qui me parait contraire à l’article 7 de la Convention relative aux droits de l’enfant signée par la France en 1989.

    Mais plus important encore, il y a la base des valeurs républicaines (Liberté, Égalité, Fraternité) et la base des valeurs chrétiennes de la vie en société (« tu aimeras ton prochain comme toi-même » – Évangile selon Matthieu, chapitre 22). L’étendard du FN est le rejet de l’autre parce qu’il est autre et la quasi entièreté de son programme découle de ce postulat exécrable. L’appartenance à une communauté (républicaine ou chrétienne, puisque le FN se revendique des racines chrétiennes) ne dépend pas de ce que l’on dit être mais des faits et de la parole qu’on porte et le FN est, en ça, en parfaite contradiction avec les messages chrétiens et républicains.

    Le programme de Macron n’est pas bon, notamment en ce qui concerne l’éthique familial ou vis-à-vis de l’extension du libéralisme souhaitée par son candidat qui crée de fait davantage d’inégalités entre le niveau de vie des citoyens, mais quand Le Pen élève à un point aussi haut l’inacceptable, il faut choisir le moindre mal ; ne pas choisir, c’est laisser l’intolérance faire le choix à notre place pour le pire.

    C’est un non à Macron, c’est un NON encore plus fort à Le Pen qui oblige à voter pour le premier pour le combattre dès le lendemain des élections.

    L’entité La Manif pour tous en appelant à ne pas voter Macron favorise de fait Le Pen et un remède pire que le mal qu’elle prétend combattre. Non seulement, la politique familiale de Le Pen n’est pas plus réjouissante mais désormais les revendications louables de la Manif pour Tous seront automatiquement associées à ce courant détestable d’extrême droite et par là décrédibilise ce qui restait du mouvement. Ainsi par cette consigne de vote, la Manif pour Tous nuit aux idées qu’elle souhaite défendre et c’est bien regrettable.

  32. L'HOUR Jean

    Je m’étonne qu’on puisse ignorer le message central de toute la Bible et particulièrement des évangiles au point de donner son aval à l’idéologie de haine et de rejet de l’autre qui est au coeur de la politique du FN. Une telle idéologie est aux antipodes du message de Jésus Christ. J’aurais aimé que la Conférence épiscopale ait été claire sur ce point et plus ferme sur LE commandement central de l’Evangile: « Aimez Dieu! Aimez-vous les uns les autres! ». J’aurais aimé que soit rappelé qui faisait la ‘compagnie’ de Jésus: les malades, les pauvres, les exclus de la société et de la religion, et les étrangers. Esprit, où es-tu?… Je m’étonne et je suis en colère devant un tel silence sur l’Evangile.
    Je m’étonne aussi, bien sûr, que les soi-disant défenseurs de la famille puissent donner leur voix à une candidate qui veut mettre fin au regroupement familial.
    Ce message s’adresse à tous mes frères et soeurs chrétiens.
    Jean L’Hour, prêtre, exégète.
    ps: bien entendu, je vote Macron.

  33. Michel de Guibert

    Il est facile de savoir pour qui, en conscience, il ne faut pas voter, il est plus difficile de savoir pour qui, en conscience, il faudrait voter… d’où l’éventualité qui se présente, en conscience, de voter blanc ou nul.

  34. Vergnion

    Je croirai en vos bons sentiments le jour ou vous logerez convenablement et nourrirez les immigrés qui débarque en France car, quoi que vous disiez vous les abandonnez dans des camps

    • JEAN

      Comment cela? Les clandestins ne sont pas bien logés, et parfois dans « des camps » (ex Calais…),mais c’est par définition difficile de bien les loger; quant aux immigrés réguliers, ils ne sont pas « dans des camps », mais dans des centres d’accueil
      Précisez vos informations…

  35. Pascal Riou

    Quelques lignes d’une allocution de Saint Jean Paul II devraient, s’ils ont des oreilles pour entendre, interdire aux catholiques de voter pour Mme Le Pen

    Saint Jean-Paul II, dans un « Discours au corps diplomatique » de janvier 94 a parfaitement expliqué ce qui est en jeu avec le nationalisme étroit : « Nous nous trouvons face à un nouveau paganisme : la divinisation de la nation. L’histoire a démontré que, du nationalisme, on passe bien vite au totalitarisme et que, lorsque les Etats ne sont plus égaux, les personnes finissent, elles aussi, par ne plus l’être. Ainsi la solidarité naturelle entre peuples est-elle anéantie, le sens des proportions, perverti, le principe de l’unité du genre humain, méprisé. L’Eglise catholique ne saurait accepter une telle vision des choses. Universelle par nature, elle se sait au service de tous et ne s’identifie jamais à une communauté nationale particulière. Elle accueille en son sein toutes les nations, toutes les races, toutes les cultures. Elle se souvient – bien plus, elle se sait dépositaire – du projet de Dieu sur l’humanité: rassembler tous les hommes en une même famille. Et cela parce qu’il est Créateur et Père de tous. Voilà pourquoi, chaque fois que le christianisme – qu’il soit de tradition occidentale ou orientale – devient l’instrument d’un nationalisme, il est comme blessé en son cœur même et rendu stérile. »

Laisser un commentaire