Tous les articles de Ondine Vernier

Forum des Initiatives du Ceras – Heureux les sobres !

Tribune du Ceras

Le changement climatique fait déjà son œuvre, les liens sociaux se fragilisent : face à de tels défis, chacun peut éprouver une certaine impuissance. Pourtant, « nous chrétiens, avons les meilleures raisons de nous mobiliser : non pas la peur mais l’espérance qui jaillit de notre regard sur le Création » plaide Fabien Revol (La Croix du 27/03/2015). Entrer dans une dynamique d’espérance en analysant Lire la suite…

système de santé français

La Sécu, jusqu’où ? Quelle solidarité et quel soin pour notre système de santé ?

Par Mathieu Monconduit

Paradoxe : les Français sont extrêmement attachés à leur système de santé, mais s’alarment d’une hausse de la CSG et expriment, à l’égard des médecins, de l’industrie pharmaceutique et des vaccins en général une méfiance de plus en plus grande. Seraient-ils prêts à adhérer, aujourd’hui encore, au principe de solidarité qui le fonde ?

Alerte : le personnel soignant manifeste les signes d’un malaise profond (harcèlement, addictions) mais reste attaché à son statut et Lire la suite…

Les 3 idées de Sylvie Goulard pour redonner du souffle à l’Europe

Conférence donnée par Sylvie Goulard le 25 janvier 2017 pour les Semaines sociales de Paris

Don de sang de cordon : promouvoir l’altruisme plutôt que le cynisme commercial

Par Catherine Belzung

Pour la première fois en France, un tribunal (celui de Grasse) vient d’autoriser un couple à faire conserver par une société privée britannique (une biobanque) le sang du cordon ombilical de leur futur enfant (à naître le 18 décembre). L’intérêt ? Pouvoir soigner cet enfant si dans le futur il déclare une maladie qui pourrait être guérie grâce aux cellules souches pluripotentes contenues dans ce sang de cordon. Une médecine préventive en quelque sorte. La famille argumente en effet que plusieurs grands parents du futur bébé sont décédés de cancers digestifs, ce qui expose l’enfant à un risque élevé de déclarer ce type de maladie quand il sera devenu adulte. Et d’espérer que dans le futur, grâce aux éventuels progrès de la science, ces cellules souches pourraient permettre soit de régénérer un tissu malade, soit de récupérer des forces par exemple après une chimiothérapie. Lire la suite…

Votes catholiques

Par Dominique Quinio

« La victoire sans appel de François Fillon aux primaires de la droite signe (de croix) le retour du vieux vote catholique réac en France ». Cette analyse politique, signée par Paul Ariès, du mensuel  Les Zindigné(e)s et Christian Terras de Golias, a été publiée dans le quotidien Libération du 23 novembre. Fillon se présentant, selon les auteurs de l’article, comme le plus catho-compatible des candidats et jouant particulièrement de cette identité.  Il ne s’agit pas de contester que François Fillon appartienne à la droite : il l’a clairement revendiqué. Et son programme économique et social ne laisse guère de doute. Lire la suite…

Les deux Amériques

 Par Dominique Quinio

L’étonnement avec lequel médias, analystes politiques, sondeurs et même responsables de partis, républicain ou démocrate,  accueillent le résultat de l’élection présidentielle aux Etats-Unis est en soi une clef de compréhension de ces résultats. Cette « élite », cet « establishment » comme l’on dit outre-Atlantique, ne sait plus lire son pays, son peuple. Et le monde, peut-être, ne sait plus lire l’Amérique. Lire la suite…

Hommage de Jean-Pierre Rosa à Jean Boissonnat

Des fidèles des Semaines sociales ayant bien connu Jean Boissonnat lui rendent hommage au travers de témoignages. Ces billets lui sont dédiés et nous permettent de re découvrir l’histoire des SSF.

Voici le texte de Jean-Pierre Rosa, ancien délégué général des SSF

Lorsque je pense à Jean, beaucoup de souvenirs me reviennent. Souvent ce sont des détails apparemment sans importance mais ils ont du sens, au moins pour moi. Son gout pour la ponctualité tout d’abord. Il ne supportait pas les réunions qui commencent en retard et avait dressé très vite la petite troupe du conseil en commençant à l’heure, quitte à faire remarquer au retardataire que, pour gagner trois minutes, il risquait d’en faire perdre trois à chacun de ceux qui avaient eu le bon gout d’être présents à temps ! Son sens de la phrase ensuite. « Sujet, verbe complément »répétait-il. Lire la suite…

Hommage de Bernard Porte à Jean Boissonnat

Des fidèles des Semaines sociales ayant bien connu Jean Boissonnat lui rendent hommage au travers de témoignages. Ces billets lui sont dédiés et nous permettent de re-découvrir l’histoire des SSF.

Voici le texte de Bernard porte, ancien directeur de Bayard-Presse

Immense perte pour les Semaines Sociales, pour l’Église et pour l’Église de France en particulier. D’autres diront mieux que moi tout ce que Jean a apporté par son témoignage, ses écrits, son action de journaliste, son engagement. Pour moi je garde le souvenir d’un amical compagnonnage, d’une fidélité sans faille. Notre passé commun à la Jec nous a toujours donné des occasions de rencontre et de réflexion communes, bien avant que nous nous retrouvions au sein des Semaines Sociales. Malgré la différence d’age nous partagions les même convictions. Mon arrivée à Bayard Presse- à laquelle il n’était pas étranger- nous avait encore rapproché et donné bien des occasions de dialogues. Si le catholicisme Social perd une de ses grandes voix, nous sommes nombreux à perdre un ami très cher. Je m’associe à tout ce que les Semaines diront dans ce moment de peine.

Bernard Porte

Hommage de François Desouches à Jean Boissonnat

Des fidèles des Semaines sociales ayant bien connu Jean Boissonnat lui rendent hommage au travers de témoignages. Ces billets lui sont dédiés et nous permettent de re découvrir l’histoire des SSF.

Voici le texte de François Desouches, ancien secrétaire général des SSF :

Jean Boissonnat a beaucoup compté pour moi quand, au terme de ma vie professionnelle, au printemps 1996, il m’a proposé d’être le secrétaire-délégué général des Semaines Sociales dont il assumait la présidence depuis un an. Les années que j’ai passées à ses côtés figurent parmi les plus belles de ma vie. Lire la suite…

Calais…enfin le bout du tunnel ?

Par Denis Vinckier

Plusieurs déclarations et prises de position ces derniers jours, permettent de le penser. D’abord le Ministre de l’intérieur qui confirme « le démantèlement de la jungle », le Président de la Région des Hauts de France qui lui emboîte le pas en allant discuter avec les anglais, Emmanuel Macron qui affirme que les migrants sont une richesse et une opportunité économique et enfin François Bayrou qui rappelle les communes de France à leur devoir de subsidiarité : « Il est absolument anormal que les responsables de la vie civique, locale – les maires – ne soient pas associés à la question de l’accueil des migrants. Que l’État s’arroge ce droit est complètement anormal. Je défends le droit des élus locaux à proposer des solutions alternatives à ce que l’État décide assez souvent avec des œillères ».  Lire la suite…