Tous les articles de la catégorie Politique

Notre responsabilité

Par Dominique Quinio

Voter est affaire sérieuse, un acte qui engage, une voix qui porte au loin, même perdue au milieu d’un océan d’autres voix. La colère, la peur, la déception ne devraient pas orienter le choix des électeurs, ni même d’ailleurs les « consignes » de vote. Personne ne peut se dire propriétaire des voix. Mais tous ceux qui ont une responsabilité politique, associative, culturelle, sociétale – au nom de leur histoire, les Semaines sociales se sentent ce devoir – peuvent clairement exprimer leur opinion pour aider au libre discernement de chacun. Lire la suite…

Le traitement de la santé dans la campagne présidentielle, reflet de notre société ?

Par Mathieu Monconduit

Dans une campagne présidentielle, mettre en avant des propositions significatives pour faire évoluer le système de santé revient-il à une partie de roulette russe ? Avant même que François Fillon en ait fait l’expérience avec une proposition pour séparer petits en grands risques et en répartir les charges entre Assurance Maladie et OCAM (Organismes Complémentaires d’Assurance Maladie), le sujet ne s’était que prudemment invité dans les programmes des candidats. Lire la suite…

Lettre ouverte à la Manif pour tous

Par Jérôme Vignon

L’équipe dirigeante actuelle de l’organisation « La Manif pour tous » a lancé le 25 avril une consigne de vote appelant le 7 mai à dire « Non à Macron », « un candidat qui privilégie l’argent à l’humain ». Ces propos heurtent une grande partie de ceux qui ont manifesté en 2013 à l’appel de cette organisation. Rappeler l’importance du droit à la filiation biologique ne conduit pas pour autant à se laisser abuser par la politique familiale dessinée par Marine Le Pen ni surtout à méconnaître les graves implications du projet alternatif de société dont elle se réclame.

Au-delà des apparences de la générosité sur le chapitre des aides et des services aux familles Lire la suite…

Il faut choisir

Tous les 15 jours, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale et l’actualité, au micro de Paul Keil sur Radio Jérico.

A partir de la chronique du 25 avril 2017.

Les dés sont jetés. Le verdict du premier tour est tombé, désignant les deux candidats entre lesquels les Français devront choisir le futur président de la République : Emmanuel Macron ou Marine Le Pen.

C’est un vrai choix devant lequel se trouvent les Français, selon des lignes de clivage peut-être plus significatives désormais que l’opposition traditionnelle gauche-droite. Les deux personnalités sont aussi diamétralement opposées que leur vision de la France et leurs intentions pour conduire le pays – qu’il s’agisse de l’Europe, de la régulation économique et du rôle de l’État, de la protection sociale, du travail ou bien sûr de la situation des étrangers et de l’immigration.

Lire la suite…

 Les jours d’après

Par Dominique Quinio

Si l’enjeu n’était pas si grave, il y aurait quelque chose d’excitant à vivre l’élection présidentielle version 2017. Parce que rien ne s’y déroule comme prévu, qu’il est impossible de prédire quel en sera le résultat final, pas même le nom des deux candidats susceptibles d’être qualifiés pour le second tour. Les sondeurs affichent leur prudence et préviennent qu’ils ne pourront peut-être  pas donner une estimation des scores dès la fermeture des derniers bureaux de vote. Quelle nouveauté ! Devoir attendre que le dépouillement soit un peu plus avancé ! Patienter avant de se précipiter vers l’épisode suivant et de re-sonder les électeurs ! Lire la suite…

Voter, une invitation à un engagement critique

Tous les 15 jours, retrouvez Pierre-Yves Stucki et sa chronique sur la pensée sociale et l’actualité, au micro de Paul Keil sur Radio Jérico.

A partir de la chronique du 11 avril 2017.

« Et maintenant, pour qui voter ? » C’est une question que se posent sans doute beaucoup d’électeurs français à quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle. Malgré le nombre élevé de candidats, la question reste entière pour beaucoup.

Le casse-tête n’est pas moins difficile pour les chrétiens qui se réfèrent à la doctrine sociale. Il y a longtemps qu’ils ont renoncé à chercher « le » candidat qui serait en accord parfait avec ladite doctrine. Pourtant, l’invitation du Magistère de l’Église à prendre part à l’élection est sans ambiguïté : « La soumission à l’autorité et la coresponsabilité du bien commun exigent moralement le paiement des impôts, l’exercice du droit de vote, la défense du pays ». (CEC 2240)

Mais alors, comment fait-on ? Lire la suite…

Le réalisme du vote

Par Jean-Pierre Rosa

Un ami, ancien haut-fonctionnaire, me fait parvenir cette prise de position, pour laquelle j’avoue avoir une grande symapthie et convergence de vues, comme une récente tribune l’atteste :

« A une semaine du premier tour des présidentielles et au regard des derniers sondages qui nous donnent Marine Le Pen et Emmanuel Macron en recul à 22%, Jean-Luc Mélenchon en hausse à 20%, François Fillon à 19% et Benoit Hamon en dessous de 10%, il apparaît que se profile un véritable scénario « catastrophe » : un second tour entre Marine Le Men et Jean-Luc Mélenchon. Lire la suite…

Le tribunal des urnes

 Par Dominique Quinio

« En démocratie, c’est le peuple qui donne le pouvoir aux gouvernants (…) Je suis debout devant le suffrage universel ».  Alors qu’il avait affirmé le contraire, le 26 janvier sur TF1, François Fillon a décidé de maintenir sa candidature à l’élection présidentielle en dépit de sa mise en examen dans l’affaire des soupçons d’emplois fictifs concernant son épouse et deux de ses enfants.  « Je m’en remets désormais au seul jugement du suffrage universel », a-t-il dit encore dans le Figaro. Lire la suite…

Perturbateurs endocriniens, communication perturbée

Par Jérôme Vignon

Chroniqueuse au Monde, Pascale Ducourtrieux déplorait le 9 mars que « l’on parle si peu d’Europe en France ou en termes si caricaturaux … ». Même si la formule semble étrange de la part d’une journaliste, elle n’en est pas moins juste et traduit l’anxiété qui entoure désormais la parole sur l’Europe dans notre pays. Un récent exemple donne à le méditer.

Mardi 28 fé Lire la suite…

Les présidentielles… et le bien commun dans tout ça ?

Par Catherine Belzung

L’approche des élections à la Présidence de la République nous pousse à nous interroger. En effet, comment ne pas perdre le nord dans le contexte très délétère de la campagne électorale que nous subissons ? Comment rester motivé et déterminé à nous intéresser au débat politique, alors que tout nous pousse soit au dégoût (face aux affaires judiciaires en cours), soit à la panique (devant la montée des intentions de vote pour le programme du Front National), soit à une forme d’indifférence (cf le billet sur la PRAF attitude )? Sans doute qu’une solution est de garder notre boussole sur un point de mire : la défense du bien commun. Un cap, qui peut éclairer à la fois notre lecture de la situation et nos choix politiques. Oui mais alors comment voter si notre souci premier est de défendre l’intérêt général? Quels critères mettre en avant? Lire la suite…