Tous les articles de la catégorie Médecine

Le contrôle qualité du diagnostic prénatal et ses dérives

Par Mathieu Monconduit

Le décret du 3 mai 2016 relatif à l’évaluation et au contrôle de qualité des examens de diagnostic prénatal et l’arrêté du 11 mai fixant les règles de bonnes pratiques en matière de dépistage et de diagnostic prénatals de la trisomie 21 pourraient s’inscrire dans une simple démarche vertueuse de contrôle qualité de tests largement répandus. Mais l’introduction d’une obligation nouvelle destinée aux biologistes en modifie le sens et en manifeste l’intention, bien différente. Lire la suite…

Les particules fines, un enjeu de santé publique

Par Jean-Pierre Rosa

Le 21 juin dernier, l’organisme Santé publique France, publiait une étude estimant à 48 000 décès par an l’impact de la pollution atmosphérique par particules fines en France. Soit une perte d’espérance de vie qui se situe entre 9 et 15 mois selon que l’on habite en ville ou dans des zones rurales de densité urbaine faible. Si l’agglomération parisienne rejoignait le peleton de tête des 5 % de communes les moins polluées, le gain d’espérance de vie serait de près de deux ans. Lire la suite…

Déserts médicaux, déserts territoriaux

Par Mathieu Monconduit

La répartition des médecins sur le territoire mobilise nos élus de l’Association des petites villes de France (APVF) (1). Qu’a-t-on à répartir ? Il n’y a jamais eu autant de médecins inscrits au Conseil de l’Ordre des médecins Lire la suite…

La contraception naturelle : catho ou écolo ?

Par Annabel Desgrées du Loû

La France est une des championnes du monde en matière de contraception dite « médicalisée » : trois-quarts des femmes qui ne souhaitent pas être enceintes utilisent une pilule (ou autre méthode hormonale) ou un stérilet. Et ce quelle que soit leur pratique religieuse Lire la suite…

Avec la loi fin de vie, le mal mourir est il guéri?

Par Mathieu Monconduit

Alain Claeys (PS) et Jean Leonetti (LR), co rapporteurs, de la Loi dite « fin de vie »  en ont, chacun, livré leur vision avant le vote final du parlement le 27 janvier. En étant attentif aux passages mis en exergue ou au contraire omis par chacun d’eux Lire la suite…

Modifier génétiquement l’embryon humain ?

Par Catherine Belzung

Modifier génétiquement des embryons et toute leur descendance ? L’idée est non seulement lancée dans quelques esprits, mais déjà en marche concrètement.. En effet, au début de cette semaine, le comité d’éthique britannique (le Human Fertilisation and Embryology Authority) a donné à des chercheurs d’un laboratoire de Londres l’autorisation de modifier génétiquement des embryons humains grâce à une nouvelle technique d’édition du génome : CRISPR-CAS9. Derrière cet acronyme barbare se cache une méthode simple d’utilisation, économique et facile d’accès. Lire la suite…

Assises pour l’abolition universelle de la maternité de substitution

Par Jean-Pierre Rosa

C’est un événement tout à fait remarquable qui vient d’avoir lieu ce 2 février, à l’Assemblée Nationale. Plusieurs associations et personnalités européennes conviées par Madame Laurence Dumont, première vice-présidente de l’Assemblée Nationale, ont signé la Charte pour l’abolition universelle de la maternité de substitution. Lire la suite…

Protection universelle maladie : l’État providence détrône le travail et les syndicats

Par Mathieu Monconduit

Cette année dans le projet de Loi de financement de la Sécurité Sociale , en sus des chiffres de la protection sociale et des comptes de la santé, se glisse un changement structurel majeur. Lire la suite…

Origines : vers le droit de savoir pour s’ancrer

Par Blandine de Dinechin

Des personnes conçues par insémination artificielle avec tiers donneur anonymisé ont demandé à connaître toutes leurs origines (données personnelles et/ou identité de leur géniteur). Elles n’ont pas eu gain de cause avec la dernière loi bioéthique. Des experts favorables à la reconnaissance du « donneur d’engendrement » soutenaient pourtant qu’ils étaient « des humains comme les autres ». D’où des recours à la Justice. Ainsi le Conseil d’État va encore statuer, avant la fin de l’année 2015, pour une femme conçue par IAD (Insémination avec donneur) en demande d’accès à ses origines, mariée à un homme conçu également par IAD. Lire la suite…

Vaccins : la transparence contre l’argument d’autorité

Par Mathieu Monconduit

Les effets secondaires observés après vaccination sont, nul ne le conteste, multiformes, exceptionnels et encore plus exceptionnellement mortels ; rien à voir avec les 20 000 morts, et probablement davantage, dus chaque année dans notre pays, à des accidents médicamenteux. Mais les premiers peuvent susciter, en France, des mouvements importants de mobilisation, les seconds n’y parviennent pas. Allez comprendre ! Lire la suite…