Tous les articles de la catégorie Migration

Immigration, ou quand le pragmatisme confirme le bien fondé de la culture de l’accueil

Par Catherine Belzung

Ce samedi, notre Premier ministre a déclaré à Munich que « nous ne pouvons pas accueillir plus de réfugiés ». À trois jours d’un sommet européen consacré, entres autres, à l’afflux de migrants en Europe, que penser de cette déclaration ? Lire la suite…

L’enfer de Calais

Par Jean-Pierre Rosa

Plus le temps passe, plus la situation devient intenable à Calais. Intenable pour les migrants, parqués en grande quantité – plus de 6000 – dans le bidonville de la Jungle. Intenable pour ceux d’entre eux qui essaient malgré tout de passer et se voient au mieux refoulés sans ménagements par les marins, les camionneurs, les policiers. Intenable surtout pour ceux qui essaient, contre toute raison, de s’engouffrer dans le tunnel ou de plonger dans l’océan pour rejoindre les ferries. Ceux-là risquent leur vie auprès des immenses hélices ou des locomotives. Lire la suite…

Distinguer les réfugiés en fonction de leur religion: une menace pour les valeurs chrétiennes

Par Catherine Belzung

Faut-il marquer une préférence pour l’accueil de migrants chrétiens ? L’idée a été défendue ces derniers jours par différents maires comme celui de Roanne. Mais il ne s’agit pas d’une proposition isolée et seulement franco-française. On observe en effet les mêmes réactions en Australie, en Hongrie, en Slovaquie mais aussi en Bulgarie à Chypre, en Pologne ou en République Tchèque. Lire la suite…

Les islamistes gagnent la guerre contre l’Europe !

Par Jean-Pierre Rosa

L’État islamiste qui s’installe au Proche Orient a utilisé d’abord le terrorisme, puis la guerre de guérilla mêlée, très vite, à des actions classiques. Installé probablement pour longtemps en Syrie et en Irak, il est clair qu’il a gagné une première manche contre ses ennemis du Proche-Orient. Mais voilà que cette guerre provoque un déferlement de réfugiés.

Lire la suite…

Ouvrez les frontières !

Par Jean-Pierre Rosa

Ce mot d’ordre – qui forme le titre d’une chanson du chanteur ivoirien engagé Tiken Jah Fakoly – apparaissait , il y a peu, comme une formule irréaliste lancée par quelques altermondialistes irresponsables. Les politiques est les experts lui opposaient la souveraineté des États en matière de politique migratoire et la théorie bien enracinée de l’ « appel d’air » que cette mesure constituerait. Or les choses sont en train de bouger. Lire la suite…

Afrique : une croissance en trompe l’œil

Par Jean-Pierre Rosa

La conférence sur le financement du développement qui s’est tenue du 13 au 16 juillet à Addis-Abeba a été l’occasion de mettre en avant le continent africain en soulignant son potentiel de développement. Lire la suite…

Quelle politique pour l’accueil des migrants en France ?

Accueil des réfugiés : un droit pour eux, un devoir pour nous

Par Catherine Belzung

Des milliers de personnes fuient leur pays en guerre pour chercher asile en Europe (625 000 en 2014, dont 122 800 syriens), mais aussi au Yémen (qui accueille à lui seul 246 000 réfugiés, à 95 %  de Somalie) ou en Asie (où les Rohingyas persécutés en Birmanie fuient vers le Bangladesh, la Thaïlande et la Malaisie).. Lire la suite…

Sans immigration, nous ne serions pas là..

Par Catherine Belzung

Actuellement, les débats sur l’immigration occupent le devant de la scène, souvent avec des images terriblement choquantes. Et certains alors de nous faire des discours pour nous expliquer que nous ne pouvons pas accueillir toute cette misère, en évoquant une foule d’arguments souvent erronés voire malhonnêtes.

Beaucoup cependant ont la mémoire courte, car c’est parce que nos très lointains ancêtres ont, il y a de cela 100 000 ans, migré de l’Afrique vers le Moyen Orient et ensuite du Moyen Orient vers l’Europe et vers l’Asie (puis vers les Amériques, l’Australie et les îles du Pacifique) que l’espèce Homo Sapiens a pu être sauvée de l’extinction Lire la suite…

Migrations, question mondiale sur fond de guerre – 2

Par Jean-Pierre Rosa

Le terme de migrants et de migrations que nous employons aujourd’hui pour les grands drames migratoires est devenu insuffisant. Il risque de nous enfermer dans une question de « gestion de flux » alors que nous entrons depuis plusieurs années dans une réalité toute différente. Il nous faut élargir notre regard et considérer l’état de guerre dans lequel, bon gré mal gré, nous nous trouvons et qui pousse des populations entières à l’exil. Nous ne devons pas faire la politique de l’autruche. Lire la suite…