Tous les articles de Jean-Pierre

agric

L’agriculture est en passe de redevenir à la fois un enjeu local et un enjeu global

Par Denis Vinckier

Il n’est pas si loin le temps (Novembre 2014, lors de la seconde conférence internationale sur la nutrition organisée au siège de la FAO à Rome) où le Pape François exhortait à plus de solidarité et d’actions concrètes en faveur de la nutrition mondiale. Selon lui, la lutte contre la faim et la malnutrition reste tout simplement handicapée par la priorité du marché et la prééminence du profit, qui réduisent la nourriture à une chose que l’on peut acheter ou vendre. Cette déclaration somme toute récente, ajoute aux critiques récurrentes des dérives de la spéculation sur les matières premières agricoles. Le Pape François poursuit de la sorte la mobilisation vaticane pour les questions de sécurité alimentaire, « en tant que droit inaliénable », à l’image de son prédécesseur Benoît XVI qui avait notamment appelé à « remettre l’agriculture au cœur d’une nouvelle politique économique, véritable ressource indispensable pour l’avenir ». Lire la suite…

Mendicité aux abords des Grands Magasins et de la gare Saint-Lazare, dans le IX ème arrondissement.

La pauvreté

Par Paul Champsaur

La pauvreté ne se définit pas simplement. La comparaison est essentielle à l’intérieur du pays entre groupes sociaux et dans le temps comme entre pays. Le plus simple c’est la « pauvreté monétaire ». Est pauvre la personne dont le revenu est inférieur à un « seuil de pauvreté ». Pourquoi ne pas le définir comme le revenu permettant d’acheter des quantités minima, définies à priori, de biens et services nécessaires ? Les USA ont essayé cette méthode. Cela n’a pas bien marché. Le seuil avait tendance à baisser sensiblement par rapport aux revenus et le nombre de pauvres à devenir très faible. Aussi l’Europe a-t-elle choisi une autre méthode relative. Le seuil est alors une fraction, disons 60 %, du revenu médian qui sépare la population du pays en deux moitiés égales. Lire la suite…

europe

Souveraineté ou puissance ?

Par Jérôme Vignon

Que pensent vraiment les Français de l’Union Européenne ? On sait que leur adhésion tend à s’éroder avec le temps, comme le montrent les enquêtes spécialisées de l’Eurobaromètre, et comme le rappelait encore tout récemment un sondage de l’institut CSA selon lequel près de 54% des citoyens la définiraient de manière négative. A y regarder de près, on reste cependant perplexe. Comment comprendre que selon le même sondage, seulement 9% des électeurs considèrent que l’UE est « avant tout un frein à la souveraineté nationale », alors que selon d’autres sondages, de l’ordre d’un quart d’entre eux soutiendraient les thèses du Front national dont un accent majeur consiste à restaurer la souveraineté nationale en s’affranchissant de la « tutelle de Bruxelles ». Lire la suite…

vérité

La vérité sur la post-vérité

Par Catherine Belzung

D’après le dictionnaire d’Oxford, le néologisme anglais «post-vérité» (« post-truth ») est le « mot international de l’année 2016 », car son occurrence a augmenté de 2000% par rapport à l’année antérieure. Le terme a été très largement popularisé par des journalistes et des universitaires, d’abord dans le contexte du Brexit, puis dans celui des élections américaines, dans le but de qualifier des assertions parfois extravagantes et extrêmement éloignées de la vérité énoncées par des hommes politiques dans le but de marquer émotionnellement leurs électeurs potentiels. Les émotions pour orienter les votes, plutôt que l’adhésion basée sur une analyse objective et une opinion bien informée… Lire la suite…

Waving United Kingdom and European Union Flag

Où va l’Union européenne ? Brexit, mythes et réalités

Par Jérôme Vignon 1

Alea jacta est ! Dans un discours très attendu prononcé le 17 janvier devant la Chambre des Communes, Theresa May a dévoilé son programme pour une sortie claire (clean) de l’Union Européenne (UE), donnant le cadre général de la demande officielle que son gouvernement devrait transmettre à l’UE en mars prochain. Elle sonnera l’heure effective de négociations pouvant durer jusqu’en mars 2019 avec l’Union Européenne à 27. Lire la suite…

illus2-1

Arrêté sur le sang d’un cordon : l’anti-jugement de Salomon

Par Jean-Pierre Rosa

Le Tribunal de Grande Instance de Grasse vient d’autoriser le 21 novembre dernier un couple à faire conserver par une biobanque privée britannique le sang du cordon ombilical de leur enfant – une petite fille née le 14 décembre. Cette conservation est payante – elle donne lieu à un bénéfice pour la société britannique – et il est stipulé que les cellules conservées ne pourront être utilisées que par les personnes que la famille autorisera à en bénéficier.Ce jugement introduit une brèche dans la loi de bioéthique de 2011 qui avait autorisé le prélèvement et la conservation du sang de cordon ombilical, mais uniquement pour effectuer un don anonyme et gratuit.

Lire la suite…

fld_photo

Enquête Pisa sur l’école : les effets d’optique

Par Jean-Pierre Rosa

A chaque livraison de l’enquête Pisa de l’OCDE sur l’école, les commentaires vont bon train. Les premiers à essayer de redresser les effets d’optique de cette enquête sont les ministres en charge. Et ils n’ont pas tort ! Lire la suite…

1028010332

Un président ne peut pas tout ?

Par Jean-Pierre Rosa

Lorsque Donald Trump, à la surprise générale, a été élu, les commentateurs se sont voulus rassurants : le président, heureusement, ne peut pas tout faire ! Faire payer au Mexique un « mur » de 1500 km de long ? Impossible ! Expulser les sans-papiers qui se comptent par millions aux Etats-Unis ? Pas si simple disent les commentateurs. Renégocier les traités ? Peut-être, si le Congrès donne son accord. Abolir l’Obamacare ? Plus compliqué à faire qu’à dire. Les démocrates du Congrès risquent de faire obstruction. Ce dont ils ont le droit. En bref l’élection de Trump risque davantage d’infléchir le vaisseau américain que de lui faire prendre le virage à 180 ° que promettait le populiste Trump à ses électeurs.

Et en France, que se passerait-il si Marine Le Pen était élue ? A elle aussi s’appliquerait la loi de la pesanteur politique qui veut qu’un président – en l’occurrence une présidente – ne peut pas tout ? Lire la suite…

hemicycle

Faire face à la crise du politique

Par Hugues d’Hautefeuille

« Le pire est probable, le meilleur est possible ». Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice PS de Paris, citait Edgar Morin lors du mardi d’éthique publique au Centre Sèvres, le 4 novembre 2016. Le thème du débat était  » Face à la crise du politique, quelle place pour les chrétiens ? » Elle dialoguait avec Charles de Courson, député UDI de la Marne et Philippe Portier, directeur d’études à l’Ecole Pratique des Hautes Études. Remarquables interventions dont on aimerait que les politiques, candidats à des primaires ou non, s’inspirent. Lire la suite…

refugies

Les chrétiens des Yvelines face aux réfugiés

Les membres de l’équipe d’animation de l’antenne des Yvelines des Semaines Sociales de France ont été indignés par les remous causés par le projet d’un centre d’accueil et d’orientation pour les réfugiés à Louveciennes et plus encore par un tract non signé mais prétendument rédigé par  » des paroissiens de différentes paroisses de Versailles » s’opposant à l’existence de ce centre ainsi que, plus généralement, à l’accueil des réfugiés. Une lettre a donc été rédigée le 21 octobre par l’équipe, laquelle est adressée aux semainiers des Yvelines, aux responsables de la diaconie, du secours catholique, d’autres mouvements et associations catholiques. Nous la reproduisons ci dessous. Lire la suite…